-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Le Godetia, navire-amiral d’une des quatre flottilles de l’OTAN

Le Godetia, navire-amiral d’une des quatre flottilles de l’OTAN

 

Le lundi 23 juillet dernier, le navire de soutien et de commandement A960 Godetia quittait Zeebruges en tant que navire-amiral de la flottille SNMCMG1 de l'OTAN (Standing Naval Mine Counter Measures Group 1) sous le commandement du capitaine de frégate Peter Ramboer.

Le Godetia a quitté son port d'attache en compagnie de chasseurs de mines provenant de Lettonie, de Lituanie et de Grande Bretagne. La semaine prochaine, des chasseurs néerlandais et allemands rejoindront la flottille dans la mer Baltique. Le navire fera office de plate-forme de commandement pour la flottille de l'OTAN qui évoluera dans les eaux nordiques jusqu'à la fin de cette année. Après une courte période de repos, l'une des premières missions sera de déminer un champ de mines historiques devant les côtes occidentales norvégiennes.

Le Godetia est peut-être une vieille dame, mais nombreux de ses composants ont été modernisés. Tant la passerelle que la commande de propulsion ont été, entre autres, automatisées lui permettant d'être dirigé par une seule personne depuis la passerelle (one man bridge). Car outre ses missions comme navire de soutien et de commandement, il servira également de plate-forme pour les tests des drones de la nouvelle flotte MCM (chasse aux mines).

Malgré son grand âge et ses 780 000 miles nautiques au compteur, le Godetia est important aux yeux de la Marine belge. C'est pourquoi il est fréquemment mis en œuvre avec un équipage hautement professionnel au profit de l'OTAN.

La période du commandement belge de la flottille permanente de lutte contre les mines de l'OTAN est prévue jusqu'à fin 2018.