-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Le chasseur de mines Narcis numéro 1 durant l’opération Open Spirit

Le chasseur de mines Narcis numéro 1 durant l’opération Open Spirit

 

Depuis quatorze jours, le chasseur de mines M923 Narcis et ses démineurs participent à l’opération Open Spirit dans la mer Baltique le long de la côte estonienne. Leurs résultats sont excellents, supérieurs aux autres pays participants.

Comme les autres navires de la flotte de l’OTAN, SNMCMG1 (Standing Naval Mine counter measure group 1), le M923 Narcis est actif sur zone depuis une dizaine de jours. La tension est palpable à bord car l’équipage trouve presque quotidiennement des mines ou bombes d’avion. Ce vieux matériel date de la seconde guerre mondiale.

Ces explosifs sont une partie des 80.000 engins qui infestent encore dangereusement les voies navigables des pays baltes, désormais membres de l’OTAN et de l’Union européenne.

Grâce aux efforts de la quarantaine de membres d’équipage, le commandant de bord le lieutenant-de-vaisseau de première classe Dieter Moors, peut regarder avec fierté le travail accompli durant cette opération. Sur l'aile de pont du Narcis M923, l'équipage pourra désormais ajouter les symboles rouges de huit mines et d’une fusée comme trophée de guerre après cette opération, une vieille tradition de la marine.

Le Narcis est affecté durant trois mois, jusque fin juin, à une flottille de navires de lutte contre les mines de l'OTAN, placée sous le commandement d'un autre officier belge, le capitaine de frégate Peter Ramboer.