-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Largages d’essai à Yuma

Largages d’essai à Yuma

 

Larguer du matériel à haute altitude n’est pas une sinécure. Développer des systèmes visant à conditionner du matériel afin que celui-ci parvienne sans dégâts aux troupes terrestres, est également une tâche cruciale pour le personnel du Centre d’Entraînement de Parachutistes. Les gens de la division Testboard - Air Delivery profite également de l’exercice Belgian Beast pour tester de nouveaux systèmes de largage en Arizona.

« Nous recherchons la meilleure façon d'emballer du matériel pour le larguer à haute altitude », explique Peter qui fait partie de la division Testboard Air Delivery. Au Centre d'Entraînement de Parachutistes, le personnel est chargé d'élaborer, de tester et de rédiger des manuels portant sur l'utilisation de nouveaux systèmes d'approvisionnements aériens (air delivery) en chute libre et avec ouverture automatique.

« Lorsque tout est prêt, nous commençons à larguer les colis. Quand nous totalisons huit bons largages, le système est certifié et nous transmettons le tout au peloton des approvisionnements aériens. Ses membres sont responsables du conditionnement et de la préparation du matériel destiné à être largué. »

Le système, en abrégé HAADS (High Altitude Air Delivery System), se compose simplement d'un colis contenant du matériel et d'un parachute. « La chute est complètement dépendante des vents en altitude », explique Peter. « Compte tenu des vents sévissant aux différentes altitudes, nous calculons la position à partir de laquelle le HAADS doit quitter l'avion pour atteindre un lieu d'atterrissage. Nous essayons d'envoyer le colis avec une précision de 300 mètres mais nous n'avons pas encore réussi. Nous devons encore l'affiner. Le colis atterrit toutefois sans dégâts, preuve que le système fonctionne correctement. »

Une période de tests au Portugal est toutefois prévue en avril si le système HAADS ne parvient pas à être homologué pendant l'exercice Belgian Beast.