-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

L'ABT, un exemple dans le transport tactique

L'ABT, un exemple dans le transport tactique

 

Du 25 avril au 23 mai, un détachement belge s'est déployé à Toulouse dans le cadre de l'exercice ABT (Airlift Block Training). Cet exercice de transport aérien combinait requalification du personnel du 15e Wing Transport Aérien à un entraînement opérationnel. L'objectif principal était de maintenir la capacité à assurer l'évacuation de ressortissants d'un territoire instable.

Un détachement d'une bonne centaine d'hommes de la 20e escadrille de transport tactique et du peloton de Ravitaillement par Air avait déployé une base opérationnelle avancée sur l'aérodrome de Toulouse-Francazal. Le scénario de l'exercice était inspiré des opérations actuelles, qui requièrent qu'une base soit installée aux abords de la zone de conflit.

« Dans ce scénario, des menaces aériennes et terrestres étaient simulées. Le contexte se voulait donc un peu plus réaliste que ce que l’on peut vivre en Belgique, où les manœuvres ne sont pas nécessairement combinées entre elles », explique le Major aviateur Marc Charlier, directeur des opérations.

L'ABT intégrait la requalification de tous les équipages, voire la formation de certains. Pour atteindre ces objectifs, quatre C-130 avaient été entièrement consacrés à l’exercice. « Une nécessité », selon le Major aviateur François Passagez, commandant du détachement. « Ce que nous avons pu faire ici en un mois, voire en deux semaines par groupe d'équipages, équivaut environ à quatre à six mois en Belgique. C'est très rentable. »

La région Midi-Pyrénées a permis aux équipages de s'entraîner au vol tactique en montagne. Pour la Brigade légère également, les lieux offraient un grand avantage « car nous avons pu sauter sur des zones inconnues et mettre à l'épreuve nos compétences de terrain », déclare le Commandant Nicolas Dezy, commandant de détachement de la Brigade légère. Hébergée par l'École des Troupes Aéroportées, à Pau, la brigade intégrait chaque semaine une centaine de ses hommes à l'exercice.

Outre l'étroite collaboration entre elle et le 15e Wing, cette édition 2014 était pour l’ABT une première dans la participation d’autres nations. La Belgique étant membre de l’EATC, l’organisme européen de commandement de transport aérien, notre pays avait invité d’autres nations à se joindre à l’entraînement. Venus s'inspirer des méthodes belges de vol en formation, des équipages français ont participé activement avec un de leurs C-160 Transall. Le détachement belge recevait également la visite d'un A400M pour un vol de test en formation. Le premier vol belge. Le Lieutenant-colonel aviateur Gerd Finck, représentant de l'EATC et pilote instructeur qualifie cette édition 2014 de l'ABT comme « très intensive, mais très enrichissante. »