-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

La réalité étendue se concrétise

La réalité étendue se concrétise

 

En novembre 2018, l’École Royale Militaire (ERM) lançait un projet de recherche sur les applications de réalité étendue au sein de la Défense. Le 25 mars 2019, le groupe de recherche conviait les futurs utilisateurs à une conférence organisée à l’ERM. Ils en examinèrent les possibilités pour leurs unités respectives.  

La réalité étendue (extented reality) est un nom générique désignant toutes les technologies qui combinent des environnements virtuels via des technologies informatiques comme la réalité augmentée (augmented reality) et la réalité virtuelle (virtual reality). L’année dernière, l’ERM, avec le soutien de l’Institut Royal Supérieur de Défense (IRSD), lançait un projet de recherche sur les possibilités d’application de cette extented reality au sein de la Défense.

Et il semble qu’il y en ait. La recherche a démarré par un projet destiné aux forces spéciales. Mais il devint rapidement évident que cette « réalité élargie » dévoilait également des applications intéressantes pour la Marine et la Composante Médicale.  

L’augmented reality (réalité augmentée) se révèle, par exemple, très intéressante pour les techniciens de la Marine. À travers les lunettes vidéo d’un membre de l'équipage à bord, un technicien à terre peut voir ce qui ne va pas avec le moteur. Il peut expliquer étape par étape au membre de l'équipage la marche à suivre pour résoudre le problème. Ensuite, s’affiche sur les lunettes du membre d’équipage l’image d'une pièce à remplacer.

De cette manière, l’assistant technique peut assister plusieurs navires le même jour, ce qui serait impossible s’il devait être présent physiquement. C’est un énorme avantage en ces temps où les techniciens se font de plus en plus rares.

« L'objectif de cette journée est de rassembler tous ceux qui travaillent au ministère de la Défense sur une réalité étendue », a déclaré le professeur Robby Haelterman, directeur du groupe de recherche. « Ainsi, toutes les personnes impliquées dans un projet de réalité étendue savent ce que font les autres unités dans ce domaine. Ensuite, cela facilite l’identification d’opportunités de synergies. Cela donne également la possibilité aux unités souhaitant utiliser la réalité étendue de nous rencontrer. Notre recherche est principalement centrée sur les besoins des utilisateurs : si un client nous demande une application et que cela fait partie de nos compétences, nous le faisons. Cette conférence rend ces interactions possibles. »