-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

La première femme général quitte la Défense

La première femme général quitte la Défense

 

Le 1er juillet prochain, le pharmacien général-major Danielle Levillez quittera le service actif. Elle était la première femme général dans l’armée belge. Par le biais d’une séance académique, le général-major Levillez prenait congé de sa fonction de directrice du département d’état-major Well-Being.

La séance académique avait pour thème les « développements futurs dans le domaine du bien-être au travail. » Les militaires présents, y compris le chef de la Défense, le général aviateur Gerard Van Caelenberge, pouvaient écouter trois orateurs qui développaient chacun un aspect différent du bien-être au travail. En outre, ils mettaient l’accent sur les futurs défis relatifs à ce bien-être et comment y parvenir en pratique.  

« La Défense se dirige vers de profondes restructurations » déclare le général-major Levillez au cours du séminaire « On parle continuellement de différentes capacités que la Défense doit ou ne doit plus garder. Cependant, nous ne pouvons pas oublier notre personnel. S’il n’est pas en pleine forme et motivé, nous ne pourrons pas compter sur lui et les systèmes d’armes utilisés seront inutiles. » 

Danielle Levillez a été nommée au grade de général-major en 2012. Elle était, dès lors, la première femme à atteindre un grade aussi élevé dans les rangs de la Défense. « En tant qu’une des premières femmes officiers, j’ai toujours été mise davantage en avant que mes collègues masculins » dit-elle. « J’ai souvent été considérée comme un symbole et non comme un individu. J’ai pris ce rôle vraiment à cœur parce que je voulais donner confiance aux militaires féminins, confiance que j’avais reçue auparavant. » 

Ce 31 mars 2015, le général-major Levillez passait le flambeau de la direction du département d’état-major Well-Being au médecin général-major Geert Laire.