-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

La Marine opère dans les airs

La Marine opère dans les airs

 

La Marine testera divers drones au cours des deux prochaines années. La Défense souhaite s'orienter vers l'utilisation de systèmes sans pilote sur nos navires. Y recourir pourrait grandement faciliter les tâches de surveillance côtière à l'avenir.

La Marine innove et engage donc des drones lors de missions navales. Elle en testera plusieurs afin de déterminer le modèle le plus approprié pour de telles tâches et opérations.

La nouvelle unité Maritime Tactical Unmanned Aerial Systems (MTUAS) sera chargée des études visant à cerner le bon système. Les premiers essais auront lieu depuis la terre ferme. Dans une phase ultérieure, les drones seront exploités depuis les navires. La MTUAS souhaite ainsi évaluer leurs possibilités d'utilisation ainsi que leurs limites. La formation du premier pilote MTUAS commencera l'année prochaine.

À terme, les systèmes sans pilote devront pouvoir assurer les tâches des hélicoptères maritimes. Outre la rentabilité, la disponibilité, la flexibilité et la sécurité constituent également de sérieux atouts pour recourir aux drones. Ils seront ainsi en mesure d'aider à la détection et à la neutralisation des mines sans que le navire-mère soit obligé d'approcher la zone dangereuse. La détection de sous-marins, l'identification de navires ainsi que le repérage d'activités illégales en mer feront également partie des futures tâches clés. Les hélicoptères resteront cependant nécessaires lors de missions complexes impliquant un indispensable engagement armé.

Par ces études, la Marine belge démontre qu'elle veut rester pionnière en matière de sécurisation de l'environnement marin. Lors des Navy Days, organisés les 30 juin et 1er juillet derniers à Zeebruges, le public pouvait déjà profiter de diverses démonstrations impliquant des drones.