-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

La Marine belge veille sur les eaux africaines

La Marine belge veille sur les eaux africaines

 

Le samedi 8 juin, le capitaine de corvette Olivier Trullemans a repris le lieutenant de vaisseau Christiaan Hellemans au sein de l'état-major international à bord du navire de guerre espagnol ESPS NAVARRA. Le navire assure actuellement le commandement de l'opération Atalanta, l'opération anti-piraterie organisée par les Forces navales européennes (EUNAVFOR).

En tant que membres de l'état-major, les officiers déployés sont chargés de surveiller et de protéger les navires du Programme Alimentaire Mondial qui transportent de la nourriture vers les zones touchées par la sécheresse et la guerre, au Yémen et en Somalie. Par des briefings quotidiens ces officiers conseillent également le commandement militaire sur les positions des navires marchands et de pêche.

Les officiers du département M2TIC (Military and Maritime Trade Interaction and Cooperation) constituent depuis de nombreuses années le lien important entre la marine marchande et la Composante Marine. En ce qui concerne l'opération Atalanta, ces même officiers ont représenté la Marine au quartier général opérationnel sans discontinuer depuis avril 2009 jusqu’à juin 2016. Depuis lors, ils sont présents en permanence au sein du Force Headquarters (FHQ), le quartier général de l'opération.

Ces membres de M2TIC sont très appréciés par le personnel international, précisément en raison de leur longue expérience. Actuellement, ils travaillent entre autres avec des marins d'Espagne, d'Italie, de Serbie, du Monténégro, d'Allemagne et de Djibouti.

« C'est un travail très excitant », raconte Christiaan qui était déjà au Bénin en mars pour une opération internationale. « On se rend compte aussi que la piraterie ou la pêche illégale ne sont pas des problèmes limités à la côte Est de l'Afrique. »

Ces problèmes augmentent également fortement sur la côte Ouest. « Je pense qu'il ne faudra pas longtemps avant que la communauté internationale ne change d'orientation dans ce domaine », poursuit Christiaan Hellemans. « En général les gens ne se rendent pas compte de l'importance de ces voies de navigation pour le transport des produits quotidiens qu'ils achètent au supermarché. Chaque jour, il y a un détournement, un enlèvement, un vol à bord, etc. »

Pendant le déploiement de l'opération Atalanta 2019, Christiaan a assisté à la détection, à l'interception et à la capture d'un bateau de pêche africain détourné. L'équipage a été libéré et approvisionné en eau et en nourriture par la frégate espagnole. Les pêcheurs ont ensuite pu regagner leur port d'attache en Somalie par leurs propres moyens.

Les cinq pirates étaient enfermés à bord. Trois d'entre eux ont été blessés et ont reçu les premiers soins nécessaires. Les cinq pirates ont ensuite tous été livrés aux Seychelles pour y être jugés.

« Je suis content d'être à présent de retour à la maison » explique Christiaan. « Mes jeunes collègues se moquent peut-être de moi, mais j'ai du mal avec une température ressentie jusqu'à 43 degrés et les pilules contre la malaria. Donnez-moi plutôt une brise forte dans la mer du Nord. La première chose que j'ai faite à mon retour fut de manger une laitue fraîche et des tomates. Je n’en avais plus vues depuis 2 mois ! ».