-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

La Marine belge achève sa campagne de printemps avec succès

La Marine belge achève sa campagne de printemps avec succès

 

Le dimanche 31 mai dernier, les trois chasseurs de mines, qui faisaient partie de la campagne de printemps de la Marine, rejoignaient leur port d'attache de Zeebruges après trois semaines en mer.

Toute la période était consacrée à l'obtention de la qualification de navigation convoitée par les élèves embarqués. Tous les objectifs furent atteints et tous les candidats officiers de quart ont réussi leur examen professionnel. Il est évident qu'un tel succès, dans les circonstances actuelles, n'est dû qu'à l'engagement collectif de toutes les personnes impliquées dans cette campagne.

Organiser un stage de formation dans la situation présente n'était pas une sinécure et encore moins à bord de navires opérationnels. Les mesures suivies au préalable n'étaient pas aisées car elles nécessitaient les efforts de tous.

L’ensemble des équipages des navires, les élèves ainsi que les moniteurs devaient, en effet, se confiner deux semaines à domicile dans un isolement total. Quelque 150 personnes étaient impliquées. Cette procédure était impérative pour envoyer les trois navires trois semaines en mer dans des conditions optimales. En d’autres termes : avec un risque minimum de contamination.

Tout le monde sait qu'une simple contamination se propage quasi instantanément à bord et connaît donc bien les risques. Il était donc de la plus haute importance que chacun applique rigoureusement les directives imposées.

C’est en concertation avec la Composante Médicale qu’un processus fut mis au point pour atténuer le risque de contamination de l'équipage et, par extension, optimiser les chances de succès de la campagne. Cette période de navigation peut être considérée comme un schéma directeur pour l'organisation de formations au sein de la Défense sous l’ère Covid-19. Tous les participants furent soumis à divers tests et mis en quarantaine à domicile.

L'absence de contamination à bord démontre que tout le monde s’est bien conformé aux règles et a adopté une attitude professionnelle face aux directives de la Composante Médicale. Un grand nombre de facteurs en dépendait et chacun savait que quitter le navire en cours de campagne pour une raison quelconque, signifiait l’impossibilité de revenir à bord. Cela, afin de ne pas compromettre la bulle de sécurité.

Ce beau résultat est la conséquence limpide de la flexibilité de l'équipage et de la bonne coopération entre les différentes composantes de la Défense. Nous pouvons, à juste titre, en être fiers. Cap à présent sur un prochain défi.

#COVID19BELDEF