-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

La Marine assurait la garde au Palais royal

La Marine assurait la garde au Palais royal

 

Du 21 février au 1er mars 2019, la Marine eut l'honneur de garder le Palais royal. Le détachement de garde est assuré par les différentes unités de la Défense selon une rotation de quatorze jours.

La Marine effectuait cette mission protocolaire en tenue de camouflage pour la première fois. Lancelot, sous-officier responsable, soulignait l'exceptionnalité de la chose. Le détachement se composait de jeunes marins qui avaient commencé leur entraînement militaire le 1er octobre dernier à Brasschaat. Un certain retard dans la livraison de leurs uniformes en était la cause. La semaine prochaine, ils seront tous embarqués pour un stage de quatre semaines à bord de la flotte qui les dotera de leur uniforme bleu marine.

Lancelot, jeune sous-officier transmetteur, a déjà suivi un parcours complet. Pendant près de cinq ans, il était spécialiste des transmissions à bord du navire de soutien A960 Godetia. Il exerce une fonction de commandement à la base navale depuis maintenant deux ans. De plus, il fut déjà quatre fois de service au Palais. Une mission qu'il accomplit avec fierté. C'est toujours une grande expérience quand les ambassadeurs viennent donner leurs lettres de créance au Roi accompagnés de l'escorte royale. 

Le reste du détachement se composait d'un jeune groupe de marins dont Leonie, seul élément féminin. Elle ne compte que quatre mois d'ancienneté dans la Marine et trouve que monter déjà de garde au Palais est un grand honneur. La moyenne d'âge du groupe est de 19 ans, mais tous sont extrêmement positifs quant à leur avenir et compte tenu des nouveaux investissements dans notre flotte. Ils trépignent d’impatience d’embarquer et surtout de "goûter" aux différentes unités et fonctions.    

Ici, la mission principale reste purement protocolaire et consiste à rendre les honneurs militaires. Deux marins avec épaulettes sont relevés toutes les heures aux portes du Palais. Une transition réussie grâce à ce premier engagement de l'ensemble du détachement.