-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

La Flotte de la Marine à plein régime

La Flotte de la Marine à plein régime

 

Depuis la semaine dernière, les deux tiers de notre flotte se trouve en mer, huit navires sont en plein déploiement opérationnel.

La frégate F930 Léopold I a quitté la base navale espagnole de Rota pour participer, avec le Standing NATO Maritime Group 1 à l’exercice Dynamic Mariner. L’exercice se déroule principalement au large des côtes atlantiques espagnoles, dans les eaux territoriales et en haute mer.

La frégate F931 Louise-Marie a quitté son port d’attache avec le chasseur de mines M921 Lobelia pour un stage de formation en mer d’Irlande au profit des nouveaux élèves officier de quart (école nautique) et de jeunes techniciens (école technique) du Centre de compétence de la marine.

Le Louise-Marie a appareillé avec son hélicoptère organique, le NFH (NATO Frigate Helicopter) afin de le mettre en œuvre de façon optimale lors des futures opérations de luttes contre les menaces sous-marines et de surface. La mer a des spécificités qu’il faut maitriser pour pouvoir la survoler et maîtriser la petite plate-forme d’appontage animée au gré des mouvements du navire. L’entrainement doit par conséquent être poursuivi sans discontinuer.

Notre vieille dame, le navire de commandement et d’appui logistique, l’A960 Godetia, a mis le cap vers le golfe de Guinée où elle participera à des missions pour améliorer la sécurité dans la région. Le Godetia transporte par ailleurs de l’aide humanitaire pour le compte de plusieurs ONG.

Le M923 Narcis est déployé dans le cadre des missions de chasse aux mines du Standing Mine Countermeasures Group 1 (SNMCMG1). Cette flotte s’entraine continuellement. Elle est prête à intervenir immédiatement en cas de crise. Au sein de cette flotte, le Narcis participera aux opérations HOD (Historical Ordnance Disposal – destruction d’engins explosifs historiques, provenant des deux guerres mondiales).

Le A958 Zénobe Gramme, navire-école de la marine belge, hissera les voiles début novembre avec des étudiants de l’institut maritime Mercator pour une campagne de deux semaines.

Nos patrouilleurs côtiers P901 Castor et P902 Pollux sont constamment déployés dans la zone économique exclusive belge où ils réalisent des missions de garde-pêche et des missions de patrouille contre le trafic de drogue et d’êtres humains ou des opérations de sauvetage. 

Cet engagement n'est pas évident. Cela demande beaucoup d'efforts tant à bord qu’à terre. Ce qui a été presté ici est impressionnant et incroyable. Tout comme un iceberg, une partie seulement de ce que cachent de tels déploiements est visible. Force est de reconnaître que nous ne sommes plus en mesure de le faire sur de longues périodes ou de façon répétée. Cette période est une exception que nous ne répèterons pas souvent au cours des prochaines années.

Inscrite dans nos gènes, la devise de la marine est non multa sed multum, non pas la quantité mais la qualité. La Marine est fière de cette flexibilité et de l’engagement de son personnel. On en voit l’importance ici.