-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

La Brigade Motorisée voit le jour

La Brigade Motorisée voit le jour

 

La Brigade Médiane a été officiellement transformée en Brigade Motorisée ce jeudi 22 novembre 2018. Cela s'est passé lors d'une cérémonie à Marche-en-Famenne, siège du commandement de la nouvelle brigade.

Jusqu'à cette transformation, la Brigade Médiane se composait exclusivement d'unités de combat. La création de la Brigade Motorisée met fin à cette situation. « La mission principale de la nouvelle brigade est de synchroniser les effets des unités de combat, des unités d'appui au combat et d'autres services », a déclaré le colonel Jean-Louis Crucifix, le commandant de la Brigade Motorisée. « C’est nécessaire pour répondre aux évolutions géopolitiques et au nombre croissant de menaces auxquelles la Belgique est actuellement confrontée. »

Qu'est-ce que cela signifie en pratique? La Brigade Médiane comptait auparavant cinq unités de combat : le 1/3 Bataillon de Lanciers, le Bataillon des Chasseurs Ardennais, le Bataillon Libération – 5 Ligne, le Bataillon 1 Carabiniers – 1 Grenadiers et le Bataillon 12ème de Ligne Prince Léopold - 13ème de Ligne. Ils deviennent maintenant les unités de combat de la Brigade Motorisée. Ils sont appuyés par le Bataillon de Chasseurs à Cheval, le Bataillon d’artillerie, les 4 et 11 Bataillons Génie. Pour les soutiens logistique et aux communications, le personnel de la Brigade Motorisée peut compter respectivement sur le 4 et le 18 Bataillon Logistique et sur les 4 et 10 Groupes Systèmes de Communication et d’Information (CIS). Plus tard, les camps d'entraînement de Marche-en-Famenne et de Beverlo seront ajoutés à la nouvelle brigade.

Le quartier général de la Brigade Motorisée se répartit sur deux emplacements : un quartier général à Bourg-Léopold et un autre à Marche-en-Famenne où le commandant de la brigade aura son bureau. Les deux quartiers généraux conseillent le commandant de brigade, ils forment le lien entre les unités de la brigade et organisent la préparation et la participation aux missions nationales et étrangères.

« Rien ne change pour les unités », assure le commandant de la composante terre, le général-major Marc Thys. « Leurs missions restent les mêmes, mais nous pourrons désormais travailler ensemble, de plus en plus en équipe. »