-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Kleine-Brogel tremble sur ses bases

Kleine-Brogel tremble sur ses bases

 

Jusqu'à récemment, une tour de guet inutilisée trônait du haut de ses quinze mètres à proximité du dépôt de munitions de la base aérienne de Kleine-Brogel. « Trônait », car le mercredi 13 décembre, des militaires du génie de construction et de combat du 11 Bataillon Génie de Burcht faisaient exploser la tour.

Deux tours de guet abandonnées se trouvaient en fait sur le terrain du dépôt de munitions. Une petite de 8,6 mètres de haut et une grande de 15 mètres. Les deux devaient disparaître et le commandant du 10 Wing Tactique avait sollicité le 11 Bataillon Génie pour effectuer ce travail. La petite tour n'a pas posé trop de problèmes au bataillon puisqu'elle pouvait simplement être détruite à l'aide d'une grue.

C'était une autre paire de manches pour la haute tour de guet. La grue du bataillon ne pouvant atteindre quinze mètres, les militaires durent chercher une autre solution. Celle-ci fut trouvée sous la forme d'une explosion.

« L'équipe du génie de construction a percé des trous, 136 pour être exact, qui vont jusqu'à la moitié du mur de béton », expliquait le lieutenant Simon Derwael, chef du projet. « Ainsi, les charges explosives placées par le génie de combat ont un effet maximal pour détruire la structure en béton. »

Pour faire écrouler la tour, les hommes du génie ont décidé qu'utiliser 1,802 kilo de l'explosif M112, soit l'équivalent de quatre kilos de TNT, était suffisant. Ils l'ont divisé en 136 charges distinctes, reliées entre elles par 144 mètres de cordon détonant.

Les calculs semblaient corrects. À dix heures et demie précises, un « géniaque » actionnait le dispositif d'allumage. Plus tard, une détonation assez modeste faisait gésir la tour à l'endroit prévu pour sa chute. Mission réussie : quoiqu'inutilisée, Kleine-Brogel s'est appauvrie d'une tour de guet, le 11 Bataillon Genie s'est enrichi, quant à lui, d'une expérience.