-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Joint Warrior

Joint Warrior

 

Joint Warrior est l’exercice multinational organisé deux fois l’an par le Royaume-Uni. Les participants à l’exercice ont entraîné leurs tactiques et leurs compétences dans des situations de guerre complexes. Plus de 10 000 militaires de 13 pays différents participent à cette première édition de 2019. Parmi eux figurent plus de 700 militaires néerlandais et 88 belges.

L'exercice contient une grande variété de scénarios réalistes. Cela permet à la Belgique, aux Pays-Bas et leurs alliés internationaux de faire en sorte d’être prêts à agir ensemble en cas de nécessité.

La marine néerlandaise participe avec son Maritime Battle Staff (MBS, état-major opérationnel maritime), le navire-amphibie d’état-major Johan de Witt et trois navires de la marine néerlandaise (le Van Speijk, le De Ruyter et le Friesland).

Cet état-major comprend 3 membres permanents belges : 2 membres du personnel de la Marine et 1 officier de liaison issu du Special Operations Regiment (SOR). Ils étaient employés dans les branches Opérations, Planification et Systèmes de communication.

La Marine belge est représentée dans le commandement opérationnel de la marine néerlandaise (NLMARFOR) depuis de nombreuses années. Les trois membres du personnel participent à quatre exercices en moyenne chaque année.

En outre, à bord du Johan de Witt, participaient 85 militaires belges des unités para-commandos ainsi que l’Amphibious Reconnaissance Team du 11 Bataillon du Génie pour effectuer des entraînements de débarquement. Les para-commandos ont été intégrés et placés sous le commandement du 2e Groupe de combat de Mariniers néerlandais (2MCG). De cette manière, les liens entre le Corps des Mariniers et les Bataillons de Para-Commandos sont renforcés, ce qui, à l'avenir, favorisera l'interopérabilité entre les deux unités.

Les Belges ont une longue expérience des exercices amphibies auxquels ils participent régulièrement tels que l’opération Sea Guardian, l’exercice Storm Tide et bien d’autres.

Les opérations amphibies sont les opérations navales les plus complexes qui soient. Ces opérations rassemblent différentes capacités (hélicoptères, fusiliers marins, forces spéciales, personnel médical, plongeurs, etc.) en provenance de plusieurs pays (Allemagne, Belgique, France, États-Unis, Pays-Bas). Chacune de ces armées embarque leurs propres moyens de communication, systèmes d'armes, équipements et personnels de soutien spécifiques. Cela exige un effort important afin de coordonner l’ensemble et assurer le bon déroulement des exercices. 

Joint Warrior est une occasion unique pour les Belges de consolider leurs connaissances et leur pratique des opérations amphibies. Cette fois-ci, l'exercice s’est bien déroulé et tous les objectifs d’entraînement ont été atteints. Les procédures belgo-néerlandaises seront davantage coordonnées lors du prochain exercice : Dynamic Mariner dans lequel la Défense sera à nouveau impliquée.