-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

« Je vous remercie de votre engagement »

« Je vous remercie de votre engagement »

 

Le Premier ministre Charles Michel a remercié les militaires qui ont effectué des tâches de surveillance et de sécurité pendant un mois. Le vendredi 13 février, il se rendait dans l'après-midi à Marche-en-Famenne, accompagné du ministre de la Défense Steven Vandeput, afin de rencontrer les militaires des trois bataillons qui sécurisaient des lieux cruciaux dans notre capitale.

Il y a un mois, le gouvernement fédéral décidait de déployer des militaires pour des missions de surveillance. Ceux-ci renforçaient la police afin qu'elle puisse se concentrer sur d'autres tâches. Depuis, des militaires sont présents aux synagogues, aux palais de justice et à d'autres endroits susceptibles d'être la cible de terroristes.

Répartis à Anvers, Bruxelles, Huy et Verviers, trois cents militaires sont répartis de jour comme de nuit. L'un d'eux est sergent au Bataillon 12e de Ligne Prince Léopold - 13e de Ligne. « J'étais à l'intérieur du Palais de justice de Verviers en tant que chef de section, » raconte-t-il. « C'était une expérience très positive parce que nous travaillons dans notre propre pays. Être parmi la population locale et faire son travail est complétement différent que surveiller un poste de garde en Afghanistan ou au Mali. »

Depuis le 17 janvier, trois bataillons d'infanterie se sont relayés : le Bataillon de Chasseurs Ardennais, le Bataillon 12e de Ligne Prince Léopold - 13e de Ligne et le 1/3 Bataillon de Lanciers. Le Premier ministre Charles Michel a vivement exprimé sa gratitude. « J'aimerais profiter de cette occasion pour vous remercier de votre engagement » a-t-il déclaré, lors de son discours, aux soldats rassemblés. « Vous défendez des valeurs de liberté, de tolérance et de respect. »

Les militaires seront dans les rues jusqu'au 23 février prochain. Ensuite l'Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace (OCAM) examinera s'il faudra réévaluer son niveau. Mais tant que celle-ci reste au niveau trois, notre pays pourra compter sur l'engagement des militaires belges.