-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Instauration officielle du nouveau Special Operations Regiment

Instauration officielle du nouveau Special Operations Regiment

 

La Brigade Légère n'est plus. Le 3 juillet dernier, le 3 Bataillon de Parachutistes, le 2 Bataillon de Commandos, leurs centres d'entraînement ainsi que le Special Forces Group, qui formaient anciennement la Brigade Légère, étaient rebaptisés Special Operations Regiment (SOR). La cérémonie était organisée dans le quartier de Hemptinne à Heverlee.

Au même moment, le 6 Groupe Systèmes de Communication et d'Information (6 Gp CIS) était intégré au nouveau régiment afin d'assurer ses communications. Selon le colonel Vincent Descheemaeker, commandant du régiment : « Cela n'empêche pas d'autres changements. Nos structures internes sont en cours de modification. Le Special Forces Group gagne en effectifs et chaque unité bénéficie d'une réorientation spécifique visant à effectuer des opérations spéciales. »

Pour le ministre de la Défense Steven Vandeput, la transformation de la Brigade Légère en un Special Operations Regiment fait partie de la Vision stratégique de la Défense et est l'une des priorités de la réforme de la Composante Terre. Celle-ci est nécessaire pour, par exemple, répondre aux demandes de l'OTAN de mettre à disposition davantage de troupes capables de mener des opérations spéciales.

Les opérations spéciales sont des tâches militaires effectuées par des unités spécifiquement organisées et équipées. Celles-ci recourent à des tactiques, des techniques et méthodes spéciales d'engagement visant à exécuter des actions sensibles, telles que la collecte de renseignements, la conduite de bombardements de précision ou la libération d'otages à l'étranger. « À titre d'exemple, la mission que notre armée mène contre l'EI à la demande de la coalition internationale en Irak s'inscrit dans ce cadre », déclarait le ministre Vandeput. « Les troupes irakiennes sont entraînées et soutenues par nos soins afin qu'elles puissent garantir la sécurité dans leur pays. »

« Il est presque certain que le régiment sera engagé de façon permanente », poursuivait le colonel Descheemaeker. « En effet, il est prévu qu'il soit aussi opérationnel que possible, d'où l'utilité d'acquérir du nouveau matériel. » Une partie était, en effet, présentée lors de la cérémonie : le véhicule FOX Rapid Reaction, véhicule tactique léger qui sera opérationnel en janvier 2019.