-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Innover et économiser

Innover et économiser

 

Le simulateur de matelotage « Poolster » était inauguré le 21 février dernier à la base navale de Den Helder aux Pays-Bas. Grâce à l'utilisation de ce nouveau simulateur, les Marines belge et néerlandaise peuvent réduire leurs coûts et doubler leurs heures de formation.

L’inauguration était rehaussée de la présence du vice-amiral Rob Kramer, commandant des Forces navales des Pays-Bas et Amiral Benelux, de l'amiral de division Wim Robberecht, commandant de la Marine belge et adjoint Amiral Benelux et du bourgmestre de Den Helder.

Pour s’entraîner par tous les temps au ravitaillement en mer, à l’amarrage et à l’appareillage, au remorquage et à l’ancrage, les équipages des navires belges et néerlandais n'ont plus à prendre la mer. En effet, le module géant d’entraînement « Poolster », situé sur la péninsule de Harssens, offre toutes ces possibilités.

Avec la collaboration de l'instructeur de matelotage, le personnel de pont qui va du matelot à l'officier de sécurité, peut s’exercer dans des circonstances réalistes avec sagacité et en toute sécurité. Ces entraînements se déroulent à la Zeemanschap van de Defensie Vaarschool (DVS) qui fait partie de l'École opérationnelle belgo-néerlandaise (NLBEOPS pour Nederlands-Belgische Operationele School). Ce département, qui assure la formation des marins pour une grande partie des marines belge et néerlandaise, est très satisfait de cette nouvelle installation.

Ce simulateur qui représentait un sérieux investissement, promet également de belles économies en termes de jours de navigation. Les équipages et les étudiants peuvent peaufiner leurs acquis beaucoup plus souvent et maintenir à jour les modifications liées aux procédures.

Cette facilité offre une copie conforme d’une situation en mer : une frégate vient le long du navire de ravitaillement Karel Doorman pour y être ravitaillée à l’aide d’un treuil. La superstructure du Karel Doorman a été exactement reproduite. Elle comprend le mât du treuil de 20 mètres de haut conçu par Bosch Rexroth.

En matière d’intégration paysagère du centre de formation, l'inspiration a été trouvée dans l'imitation de conditions en mer. Un environnement marin a été stylisé entre les îles comme aménagement paysager. Le passage entre les îles a été revêtu de matériaux de couleur anthracite jusqu’au sommet des parties terrestres adjacentes, de sorte que l’« abîme » sombre de la mer soit la plus réaliste possible. Sur leur face extérieure, ces éléments terrestres sont recouverts d'une végétation nécessitant peu d’entretien. La combinaison d’un horizon rehaussé et de ces éléments terrestres dissimule en grande partie l'installation de formation au matelotage à la vue et l’intègre de la sorte dans le paysage.

Le simulateur de matelotage porte le nom du Hr.Ms. Poolster (A835), premier ravitailleur pétrolier en mer construit pour la Marine royale. Grâce à ce navire, les bâtiments de la marine néerlandaise pouvaient opérer plus longuement et loin de chez eux. L’Hr.Ms. Poolster fut retiré du service en 1994 puis revendu au Pakistan où il fut baptisé Moawin. Son dernier commandant, Niek Delfos, âgé de 91 ans, a reçu du capitaine de frégate Christophe Colonval, directeur du NLBEOPS, la plaque commémorative du nouveau Poolster en témoignage de cette journée mémorable. 

Ici aussi, les Marines belge et néerlandaise démontrent leur caractère innovant en tenant compte de leur riche passé historique.