-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Implication multinationale en Estonie

Implication multinationale en Estonie

 

À quelques semaines d’un redéploiement en Belgique, les militaires du détachement enhanced Forward Presence (eFP) 19-01 restent hautement impliqués dans les manœuvres en cours. En ce début mai, ils participent à l’exercice de l’OTAN Spring Storm au sein duquel la dimension multinationale n’est pas un vain mot.

Engagée depuis quatre mois en Estonie, la compagnie belge, pilotée par le Bataillon de Chasseurs Ardennais, a entamé son ultime et plus grand challenge : l’exercice annuel national Spring Storm. Elle est articulée selon la doctrine d’un CATG (Combined Arms Task Group), un groupement d’éléments de combat, d’appuis au combat et d’appuis placés sous un même commandement.

Fort de plus de 200 militaires, le contingent se compose de personnels issus du Bataillon d’Artillerie, du 4 Group CIS, du 11 Bataillon Génie, du 18 Bataillon Logistique et du Bataillon de Chasseurs Ardennais. Un détachement de la Composante Médicale au sein duquel sont représentés tous les Éléments Médicaux d’Intervention (EMI), de la Police militaire, du Movement Control Group et du Bataillon 12/13 de Ligne complètent l’ensemble.

Notre compagnie est elle-même intégrée dans un bataillon britannique (The King’s Royal Hussars, commandé par le lieutenant-colonel Angus Tilney) conférant à l’ensemble une dimension multinationale. Le millier de militaires composant cette unité est, quant à lui, intégré au sein de la 1ère Brigade estonienne tel que le prévoit le renforcement de la présence de l’Alliance Atlantique au sein des pays baltes.

Dans le cadre de Spring Storm, et durant une dizaine de jours, la 1ère Brigade estonienne et ses éléments sont aux prises avec un ennemi venu de l’est. Ce dernier revêt également la forme d’une brigade multinationale composée d’unités estoniennes, finlandaises, canadiennes, lituaniennes, polonaises et espagnoles.

En s’affrontant dans le cadre d’un entraînement de haute intensité, ces unités appliquent leurs techniques de combat dans le contexte multinational de l’OTAN.