-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Haute montagne pour le Centre d’Entraînement Commandos

Haute montagne pour le Centre d’Entraînement Commandos

 

Chaque année, un détachement du Centre d'Entraînement de Commandos de Marche-les-Dames passe les deux premières semaines de juillet à Chamonix (France). Les instructeurs forment de nouveaux candidats grimpeurs ou « premier de cordée » dans les montagnes environnantes.

L'École Militaire de Haute Montagne (EMHM) française accueille pour la trente-troisième fois des para-commandos belges spécialisés dans les opérations de haute montagne sur neige ou sur glace. Ces spécialistes se rendent chaque début juillet à Chamonix, au pied du Mont Blanc. Les nombreuses remontées mécaniques de « La Mecque » des sports alpins offrent l'immense avantage d'amener rapidement les gens sur différents types de terrains ou à haute altitude.

Les rudiments de ce cours sont dispensés en Belgique. Pendant quatre semaines, les élèves apprennent à appliquer les techniques spécifiques aux différents rochers de notre pays. Deux semaines d'entraînement en haute montagne ont ensuite lieu. « Nos neuf stagiaires apprennent, par exemple, à freiner une chute éventuelle de différentes manières avec ou sans l'aide de collègues ou de matériel », confie l'un des instructeurs. « À titre d'exemple, ils acquièrent également les méthodes visant l'utilisation correcte ainsi que les possibilités du matériel disponible pour se sortir ou faire sortir quelqu'un d'une crevasse dans la glace. »

Les participants sont des para-commandos brevetés qui ont déjà la qualification « cordelette rouge ». Ce cours de spécialisation leur permet de surmonter un obstacle comme une montagne enneigée ou un glacier ainsi que la manière de faire en sorte qu'un groupe plus important puisse le franchir en toute sécurité. « C'est la tâche la plus importante du « premier de cordée » et donc l'objectif principal de ce cours », s'accordent-ils.