-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Get Well, Stay Well

Get Well, Stay Well

 

Le 5e Elément Médical d’Intervention (5 EMI) est situé à Nivelles et compte quelque 250 membres du personnel, dont 6 militaires de réserve. L’un d’entre eux est le pharmacien major Ignace Mestdagh.

Il a fait son service militaire en 1989 en tant que COR pharmacien dans ce qui était encore alors l’hôpital militaire d’Ostende et est passé, de ce fait, automatiquement dans le cadre de réserve. Comme pharmacien, il fait bien davantage que délivrer des médicaments et prodiguer des conseils et des avis. Il est également à la tête du département Dépôt au sein du 5 EMI. Ses qualités de pharmacien et de manager le poussent à se préoccuper de la santé de tout le monde. Voici son histoire.

Pharmacien mais également manager?

“Indissociables”, s’exclame Ignace, “notre unité n’est pas qu’un bataillon spécialisé dans le soutien des unités en matière médicale. Elle assemble et fournit des produits médicaux ainsi que des services, permettant ainsi  le soutien médico-logistique de nos unités tant sur le territoire national qu’à l’étranger. Mon département, en tant que dépôt, est un grossiste pharmaceutique, reconnu légalement par l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé, ce qui implique que nous devons répondre à toutes les normes qualitatives en la matière.  J’ai, il y a peu, échangé mon officine pour un job plus diversifié de pharmacien à la Défense. Comme militaire de réserve, j’ai participé en 2012 aux épreuves du recrutement spécial latéral. J’ai été sélectionné, ce qui m’a permis après une courte période d’instruction et la réussite des épreuves sur la connaissance de la deuxième langue nationale, d’être promu au grade de major. Parallèlement à cela, j’ai été engagé comme civil au sein de la Défense avec un statut d’indépendant pour une période néanmoins limitée. Actuellement, j’exerce une fonction de manager comme chef de département. C’est avec 20 collaborateurs enthousiastes qu’ensemble, nous gérons et livrons quotidiennement des médicaments et du matériel médical.”

 Chef d’équipe en quelque sorte?

“Une absolue nécessité”, poursuit Ignace, “car en tant que pharmacien, je coordonne avec mon équipe l’approvisionnement médical et pharmaceutique. En cette matière, je ne peux réussir comme civil que si je suis entouré par le personnel idoine issu du cadre actif. Ici à Nivelles, nous sommes le point central d’approvisionnement de toutes les unités. Ne parlait-on pas jadis de la ‘pharmacie militaire centrale’ ? Au gré de toutes les réorganisations au sein de la Défense, ce besoin s’est maintenu et la mission continue d’être assurée par le 5 EMI.”

Vous vous engagez aussi pour l’étranger ?

“Comme militaire de réserve, j’ai pu participer à plusieurs opérations. Cela s’est toujours fait sous la forme d’un ‘Contact Team’. C’est ainsi que j’ai été plusieurs fois en Afghanistan, mais aussi au Kosovo et au Liban. Ma participation la plus récente date de juin 2014 (20-30 juin). Sur la base aérienne de Kandahar, dans le cadre du retrait des troupes belges de cet endroit, j’étais assigné au contrôle et à la gestion du transfert des médicaments à nos collègues britanniques.”

Civil oui, mais surtout réserviste motivé !

“Sans aucun doute”, nous confirme Ignace, “Je me sens très bien intégré au sein de l’unité où l’on me confie de plus en plus de tâches avec toutes les responsabilités qui en découlent. D’une part il m’est permis de partager mes connaissances et ma très longue expérience du monde pharmaceutique avec le personnel, et d’autre part la fonction me permet de m’épanouir totalement dans ce rôle de ‘gestionnaire de personnes’. Ma participation occasionnelle aux opérations extérieures rend assurément ce job encore plus passionnant. Grâce à ma grande disponibilité, je peux répondre aisément aux demandes de besoins d’engagements sur le terrain émanant de l’état-major de la Composante Médicale. Mon paquetage est d’ailleurs toujours prêt !”