-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Frégate Léopold 1 : kaki embarqué

Frégate Léopold 1 : kaki embarqué

 

Durant la mission OTAN de l’escadre SNMG1, un militaire en tenue de marin portant des grades de la Composante Terre arpente les coursives de la frégate F930 Léopold 1. Qui est-il ? Que fait-il ?

Bruno, ancien volontaire de la Composante Médicale de 35 ans, décidait de devenir sous-officier en 2014. Spécialiste CIS (Communication and Information Systems), ce jeune sergent nous confie : « J’ai embarqué suite à un appel d’offre du commandement opérationnel de la Marine. Dans le cadre de l’escadre SNMG 1, un gestionnaire de réseau embarqué était recherché et ce, pour toute la durée de la mission qui s’achèvera fin 2019. »

Il précise : « J’étais volontaire pour cette mission car je souhaitais vivre une nouvelle expérience professionnelle. La possibilité de traverser l’océan Atlantique et de poser pied aux USA puis au Canada contribuaient grandement à ma motivation. Je ne suis pas déçu », ajoute-t-il. « J’assure quotidiennement la maintenance des réseaux militaires corporate et sécurisé mais aussi celle du réseau sécurisé de l’OTAN. J’interviens également sur tous les ordinateurs qu’ils soient utilisés par le commandant ou le personnel. »

Il enchaîne tout de go : « Embarqué le 29 juillet, je dois reconnaître que j’étais assez largué la première semaine. Le navire mesure 123 mètres et les soutes et compartiments sont nombreux. À présent tout va bien. La connaissance du néerlandais est ma principale difficulté mais mon niveau progresse chaque jour. Je me sens bien à bord et au sein de l’équipage. Il y a une vraie cohésion entre néerlandophones et francophones. Ce qui me plaît également c’est que le grade importe peu car tout le monde met la main à la pâte. »

Il conclut : « Depuis 2016, date de fin de ma formation sous-officier, je suis très souvent loin de mon domicile et de ma famille. Je reste cependant enthousiaste et si cette expérience à bord était à refaire, je n’hésiterais pas une seule seconde. »