-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Expansion des opérations au Mali et en Afghanistan

Expansion des opérations au Mali et en Afghanistan

 

En 2018, la Défense augmentera considérablement le nombre de militaires en Afghanistan. Au Mali, les effectifs n'évolueront pas beaucoup mais notre pays déplacera ses priorités de la mission d'entraînement européenne EUTM vers la mission de l'ONU MINUSMA.

En 2018, la Défense continuera de participer activement à la mission de l'OTAN Resolute Support en Afghanistan. Depuis le quartier général de Kaboul et le camp Marmal à Mazar-e-Sharif, 65 militaires belges participent à l'émancipation de la politique et des forces de sécurité afghanes.

Ce nombre augmentera considérablement dès la mi-mars 2018 avec un détachement de 40 militaires du Bataillon de Chasseurs à Cheval de Heverlee. Ils sécuriseront le camp Marmal à Mazar-e-Sharif et effectueront des missions de reconnaissance dans les environs avec divers senseurs dont les nouveaux drones Raven. Cette mission durera deux ans.

Mali

La Belgique exerce toujours le commandement de la mission européenne de formation au Mali jusqu'en janvier 2018. Elle y prend part avec quelque 180 militaires. Après janvier, cette participation sera réduite à vingt militaires belges. En 2018, la Défense se concentrera davantage sur la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation du Mali (MINUSMA) avec, entre autres, un peloton de quarante militaires issus du Bataillon de Chasseurs à Cheval. Dès juillet 2018, ceux-ci effectueront au nord de la ville de Gao des missions de reconnaissance allant d'une journée à sept jours et ce, pendant deux ans.

La Belgique soutiendra également la MINUSMA dans les airs. À partir du 1er mars 2018, la Composante Air enverra deux hélicoptères NH90 à Gao ainsi qu'un détachement d'une cinquantaine de membres d'équipage, de mécaniciens, de personnel de soutien et de protection. Les deux hélicoptères effectueront principalement des évacuations médicales mais également des missions de transport et d'escorte. Ils pourront opérer dans un rayon de 150 kilomètres le jour et de 100 kilomètres la nuit autour de Gao. Ceci sept jours sur sept et vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Ils exécuteront cette mission jusqu'au 1er juin 2018 avec une période éventuelle de deux mois renouvelables.