-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Exercice Maple Flag au Canada

Exercice Maple Flag au Canada

 

Pilotes et techniciens belges sont installés depuis fin mai sur la base du 4e Wing à Cold Lake au Canada. La 46e édition de l'exercice international Maple Flag s'y déroule depuis trois semaines déjà, avec la participation de pilotes F-16 qui s'y affrontent dans les airs.

« Tous les pilotes veulent participer à cet exercice car il colle vraiment à la réalité », raconte le sous-lieutenant aviateur Jeroen Lepez. « Ici, il y a des possibilités et des moyens qui n'existent nulle part ailleurs. C'est le summum de l'entraînement. Le grand avantage réside dans la participation de nombreuses nations ayant leur propre flotte et leur spécialité ».

« En Belgique, nous simulons l'ennemi et la coalition alliée par manque d'avions. Ici, tout est réel. C'est ce qui est intéressant » ajoute un autre pilote. Il est affecté à son unité depuis un an et profite de chaque opportunité pour parfaire son apprentissage. « Les procédures appliquées par les différentes nations sont très similaires et la collaboration est aisée. »

L'un des défis de Maple Flag est l'entraînement avec des bombes d'exercice. Elles ne contiennent pas d'explosifs mais c'est la valeur de l'activité qui est importante. « Le plus difficile pour nous, pilotes, est le guidage de la bombe vers sa cible. » Appliquer toute cette procédure d'une manière réaliste est importante », explique Jeroen. « Le fait de voler armé change également la donne. Les performances et prestations de l'appareil diffèrent. Mais grâce à cet entraînement, on acquiert plus d'aisance. On sait de la sorte à quoi s'attendre lorsque nous serons amenés à transporter une vraie bombe. »

Le Canada offre peu de contraintes de vol, raison pour laquelle l'exercice trouve ici toute sa place. « Nous volons très bas à une vitesse supersonique en emportant des bombes inertes. Impensable en Belgique ! », précise Jeroen. Pour les pilotes, cela convient à merveille. « La zone de tir est quinze fois plus grande qu'en Belgique. »

Maple Flag se termine le 21 juin et le détachement rentre au pays. Tous les participants, riches de leur expérience, pourront la mettre en pratique... et en récolter les fruits lors de leur engagement en Afghanistan.