-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Exercice d'évacuation au Centre des grands brûlés

Exercice d'évacuation au Centre des grands brûlés

 

Le 22 novembre dernier, le personnel du Centre des grands brûlés de l'Hôpital Militaire Reine Astrid de Neder-Over-Heembeek participait à un grand exercice d'évacuation. La simulation avait pour but de revoir et clarifier la procédure à adopter en cas d'incendie. Les pompiers de Bruxelles prenaient également part à cet entraînement.

De la fumée dans le couloir B du sixième étage du bâtiment, la cacophonie de l'alarme résonnant incessamment, des blouses vertes et bleues se hâtant dans tous les sens et des camions de pompiers stationnés à l'extérieur du bâtiment... Telle était la scène intense qui se jouait dans le cadre de cet exercice d'évacuation du Centre des grands brûlés. En bref, une simulation très réaliste d'une situation d'incendie. « C'est un exercice, c'est un exercice ! », précisait d'ailleurs le personnel participant afin de rassurer les autres membres et patients de l'hôpital.

L'évacuation d'un hôpital est une manœuvre qui nécessite une bonne coordination. Non seulement entre les différents membres du personnel médical mais également avec les pompiers et autres centres hospitaliers environnants. Dès que la fumée est détectée, le processus d'alerte incendie débute par un signalement à haute voix dans le couloir. L'officier de garde est alors prévenu. L'infirmier en chef se rend ensuite sur les lieux afin de constater l'ampleur du sinistre. Selon ses constatations, il résume la situation à l'officier de garde qui se charge de contacter les pompiers et de prévenir les autres hôpitaux en cas de besoin.

En attendant l'arrivée des pompiers, les membres du personnel médical font sortir les visiteurs et tentent, si possible, de contrer tout embrasement. Ils ferment ensuite toutes les portes de la « zone » de danger, bénéficiant ainsi de 30 minutes de « résistance » au feu. Ce délai leur permet d'envisager ou non une évacuation et de répartir les équipes. Dans l'affirmative, l'évacuation horizontale peut alors commencer.

Les patients les plus exposés sont d'abord conduits vers le couloir opposé au leur ou déplacés de la zone High Care à Medium Care. À leur arrivée, et après avoir donné le feu vert pour procéder à une évacuation verticale par les escaliers et autres ascenseurs extérieurs, les pompiers prennent la situation en main...

Le Centre des grands brûlés de l'Hôpital Militaire Reine Astrid est un service de la Composante Médicale qui existe depuis 38 ans. Il prend en charge le traitement aigu et le suivi des patients brûlés ou intoxiqués par la fumée dans le cadre de sa mission « d'Aide à la Nation ».