-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Entraînement tropical pour opérations spéciales

Entraînement tropical pour opérations spéciales

 

Le Special Operations Regiment suit un entraînement au Gabon. Quelque 800 soldats des Composantes Terre, Air et Médicale sont déployés dans ce pays africain. Des unités du US Marines Corps et des parachutistes gabonais participent également à cet exercice visant un échange d'expertises dans divers domaines.

Au cours de Tropical Storm 2019, les bataillons para-commandos et leurs unités d'appui s'exercent en divers endroits du Gabon : principalement à Libreville, la capitale, et dans des régions plus reculées comme Lambarene, Ndjole, Mandilou et Mouila.

En s’exerçant en milieu tropical, nos militaires peuvent acquérir une expérience africaine unique et travailler dans des conditions physiquement éprouvantes. L’exercice est centré sur la tactique, les techniques et les procédures pour opérations spéciales. Celles-ci sont exécutées dans des conditions climatiques africaines spécifiques, caractérisées par une humidité et une température élevées.

Pendant Tropical Storm, les unités des Composantes Terre, Air et Médicale s'entraînent toujours ensemble. La Composante Air prend en charge tous les transports tactiques du personnel et des équipements sur place par voies aériennes puis les récupère à nouveau. Cela via l'avion-cargo C-130 et les hélicoptères A109 et NH90. La Composante Médicale fournit un appui médical en cas d'urgence et prodigue simultanément les soins médicaux en milieu tropical.

Après les précédentes éditions organisées en 2015 et 2017, Tropical Storm se déroule pour la troisième fois avec l’étroite collaboration des autorités civiles et militaires gabonaises. Au cours de l'exercice, des instructeurs belges entraînent notamment des parachutistes gabonais. Ces derniers effectueront leurs premiers sauts depuis des C-130 belges. D'autres militaires gabonais sont intégrés dans des unités belges et font donc partie intégrante des entraînements tactiques.

Les équipes d’infos militaires informent toujours la population locale à temps de ce qui se passera dans leur région.

Les troupes françaises travaillant au Gabon soutiennent l'exercice en rendant leurs installations disponibles à Libreville. Depuis leur Centre d’Aguerrissement Outre-Mer et Étranger, elles encadrent également des exercices de survie dans la forêt tropicale et les mangroves gabonaises.

Quelques chiffres

  • +/- 800 militaires belges
  • 150 véhicules (camions, ambulances, remorques ...)
  • Plus de 100 conteneurs comprenant divers matériels
  • 3 avions C-130
  • 3 hélicoptères A109
  • 2 hélicoptères NH90
  • 13 bateaux à moteur de type Zodiac.