-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Entraînement Force Protection à Bourg-Léopold

Entraînement Force Protection à Bourg-Léopold

 

Ces deux dernières semaines, le camp de Beverlo (Bourg-Léopold) était le théâtre d’un entraînement impliquant plus de 80 militaires Force Protection de la Composante Air. Au programme : de nombreux exercices visant à peaufiner les techniques, accroître la cohésion ainsi que les premiers entraînements avec chiens d’intervention.  

Parmi les quatre formations dispensées, figurait le module 4 –le plus élevé- du Close Range Tactics (CRT). Pour les militaires présents, il s’agissait de perfectionner leurs techniques de maîtrise de la violence. Durant une semaine, ils furent donc confrontés à différents scénarios : contrôle de véhicules, violence domestique ou encore self-defense. Le mot d’ordre : utiliser un minimum de violence pour obtenir un maximum d’effets.  

En petits groupes, chacun a donc travaillé à l’amélioration de sa technique, aidé de sa simple force ainsi que d’armements non létaux (pepper spray, matraques).   

Le camp accueillait également une formation « tireurs d’élite » dont l’objectif était d’atteindre des cibles placées à une distance allant de 25 à 800 mètres. Les militaires ayant réussi étaient ensuite testés sur une distance d’un kilomètre.

D’autres groupes étaient concentrés, quant à eux, sur les opérations militaires en terrain urbain. Les Tactical Combat Casualty Care étaient également intégrées afin que les militaires puissent effectuer les premiers soins nécessaires sur le terrain. Cette fois, il s’agissait d’exercices visant à investir un bâtiment avec ou sans ennemi afin d’y neutraliser d’éventuelles menaces et d’évacuer les otages. Des chiens d’intervention y étaient associés pour la première fois.  

Un nouveau concept d’intervention dogs vient, en effet, de voir le jour. Formés depuis novembre dernier, ils pourront être intégrés au sein des sections afin de contribuer aux interventions. Ils rejoignent ainsi les chiens de patrouille et les chiens détecteurs d’explosifs.  

Une grande partie de ces militaires formés seront bientôt déployés en Afghanistan mais aussi à Gosselies (sécurisation de l’aéroport et des rues dans le cadre de l’opération Vigilant Guardian).