-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

De nouveaux systèmes de déminage se profilent à l’horizon

De nouveaux systèmes de déminage se profilent à l’horizon

 

Afin de renouveler leur capacité de lutte contre les mines, des experts belges et néerlandais de la Défense tenaient leur première réunion technique en juillet dernier. Organisée à Toulon (France), celle-ci rassemblait également des représentants techniques de la Belgium Naval Robotics (BNR). Des démonstrations « live » ainsi que des présentations d'experts confirmaient que le groupe dispose de l'expertise et du savoir-faire nécessaires pour mener ce projet à bien.

Au cours de cette réunion organisée en présence de membres d’ECA Robotics, les connaissances techniques relatives aux systèmes sans équipage ont été approfondies. Lors d’une visite dans les ateliers, le processus de production de ces engins ainsi que les normes de qualité appliquées ont été discutés.

Le personnel a ensuite montré directement comment lancer un système pouvant identifier et détruire les mines (MIDS pour Mine Identification & Disposal System) depuis un drone sans équipage. La manœuvre fut suivie de la détection et de la « destruction » simulée d'une mine d'entraînement par ce système.

Le Principal Warfare Software (PWS) a été abordé lors de la réunion technique avec le groupe naval (Naval Group). L’architecture appliquée, la cybersécurité, l'interopérabilité et les possibilités d'utilisation furent expliquées. Les experts du Naval Group et des deux forces armées pouvaient ainsi mieux percevoir les choses et échanger des informations.

Une impressionnante démonstration « live » du PWS Polaris permit de montrer toutes les utilisations possibles dans le détail. La nature novatrice et performante de ce logiciel est parfaitement conforme à la philosophie de ce projet de renouvellement de la capacité de lutte contre les mines.

Ce projet est en phase de développement pour les trois prochaines années depuis le 22 mai dernier, date à laquelle la Défense attribuait le contrat à Belgium Naval & Robotics. Les solutions techniques proposées au cours de la première réunion répondaient pleinement aux attentes de la Défense et aux exigences strictes du cahier des charges.