-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Dark Blade 2019

Dark Blade 2019

 

L’exercice annuel Dark Blade, organisé cette fois en République tchèque du 13 mai au 1er juin, fait partie de l’Helicopter Exercice Program (HEP) de l’European Défence Agency (EDA). L’objectif de ce programme est l’entraînement conjoint et à grande échelle de la « capacité hélicoptère » des pays participants. Il inclut la conduite d’opérations héliportées ou d’opérations dans lesquelles l’hélicoptère joue un rôle crucial.

Cette 13e édition a la particularité d’intégrer des hélicoptères d’attaque de type MI-24 sous les cocardes tchèque et hongroise. Au plus fort de la manœuvre, 1 200 militaires issus de six nations dont l’Allemagne, la Belgique, la Hongrie, la Pologne, la Slovaquie et la République tchèque étaient impliqués. Vingt-cinq Air Assets (21 hélicoptères et quatre avions) se concentrent, quant à eux, dans la base aérienne de Namest, non loin de Brno.

Notre pays est représenté par le 1 Wing. Avec un détachement de 88 militaires et de six appareils (trois NH90 TTH et trois A109), la Belgique est la première des nations participantes en termes de matériel engagé après le pays hôte.

Bien que présente partout dans les pays européens, la « capacité hélicoptère » est rarement suffisante à l’échelon national pour pouvoir mener des opérations de grande envergure. Encore faut-il que les nations s’accordent tactiquement… Le programme de cet exercice hélicoptères de l’EDA vise donc un accroissement de l’efficacité en la matière ainsi que l’étendue de la standardisation des procédures.

Durant trois semaines, le niveau de difficulté ne cessera de croître mais les pilotes du 1 Wing resteront à la hauteur. Le multilinguisme est, en effet, une réalité belge et certainement pour les militaires. « Travailler dans un cadre international est dans les gènes du militaire belge », explique le major aviateur Coucke, commandant du détachement. Nous engagions récemment des appareils au Mali dans un contexte international : les A109 pour soutenir la France ou encore le premier déploiement opérationnel de nos NH90 TTH avec l’Allemagne. »

Si la Belgique reste un partenaire modeste, la Défense continue de jouer pleinement son rôle dans celle de l’Europe en impliquant l’ensemble de ses moyens.