-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Coopérer donnes des ailes

Coopérer donnes des ailes

 

Le ministre de la Défense Pieter De Crem s'est rendu en France du 16 au 18 septembre 2013 pour visiter les centres de formation des pilotes belges. À Avord, Cazaux et Dax, il a reçu bon nombre d'informations du commandant de la Composante Air, de son état-major, du personnel ainsi que des étudiants qui y sont affectés. 

En complément, il a également assisté à la phase screening à Cognac. Les candidats pilotes vivent ici leur première expérience à bord du Marchetti. Les instructeurs évaluent leurs aptitudes et sélectionnent les plus prometteurs.

Les avions d'entraînement Alpha Jet provenant de notre pays, occupent la base aérienne de Cazaux dans le sud-ouest de la France depuis 2004. Cette coopération, vieille de dix ans, entre la Composante Air belge et l'Armée de l'Air française revêt une plus grande importance qu'à son origine.

Chaque aviateur qui entame aujourd'hui sa formation ou opère une reconversion sur une autre machine, l'effectue en France. Les pilotes de combat en devenir acquièrent les finesses du métier à Cazaux à l'AJeTs-school (Advanced Jet Training School). Les candidats sur C-130 étudient à Avord sur des appareils multimoteurs et volent à bord de l'Embraer Xingu. À Dax, leurs collègues pilotes sur hélicoptère tentent de maîtriser, quant à eux, le Colibri à l'ombre des Pyrénées. Les ailes, qui symbolisent l'obtention du brevet de pilote, orneront leurs uniformes en fin de formation.  

Les composantes Air belge et française ont totalement harmonisé leurs cours. Il n'est donc pas exceptionnel qu'un élève français fasse équipe avec un instructeur belge et vice versa. Cette coopération compte déjà 59 pilotes de combat, 64 « transporteurs » et 20 pilotes sur hélicoptère qui ont pu achever un écolage de très haut niveau. Pour exécuter cette mission, quarante-huit compatriotes travaillent en France de manière permanente.