-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Collaboration fructueuse avec l’Armée de l’air française

Collaboration fructueuse avec l’Armée de l’air française

 

Leur écolage touche à sa fin… Après un peu moins d’un an de formation intensive sur la base aérienne française 123 Orléans-Bricy, le sergent Wendy Minne et le premier sergent-major Maarten Pauwels sont fin prêts à rejoindre Melsbroek. Ils pourront conseiller et superviser leurs collègues, forts de leur expérience sur les A400M français.

L’arrivée prochaine de huit A400M sur le sol belge (un appareil luxembourgeois et sept belges) nécessitait une certaine préparation en amont : construction de nouveaux hangars, acquisition de nouveaux outils mais aussi formation de nos techniciens sur ces nouveaux avions.

Après quatre mois de cours théoriques chez Airbus à Séville, deux d’entre eux ont été formés par leurs homologues français afin d’acquérir l’expérience nécessaire sur A400M. « Apprendre dans les manuels ne suffit pas. Il faut également travailler sur l’avion », confirme Maarten. Ancien technicien C-130, il souhaitait relever un nouveau défi.

Forts d’une flotte de 16 A400M, nos voisins français ont une grande expérience sur cet appareil, ses différentes pannes, ses outils, etc. Un avantage non négligeable aux yeux de nos compatriotes.

« J’ai pu apprendre énormément sur une courte période. Nous étions supervisés mais je pouvais prendre des initiatives », témoigne Pauwels. « J’ai appris énormément de choses différentes, l’équipe est très jeune et a à cœur de tout nous expliquer. Il y a vraiment de l’entraide et une chouette ambiance ! », surenchérit Minne.

Côté français, on se réjouit de cette collaboration qui permet de s’enrichir mutuellement en échangeant informations et compétences. « La différence est une richesse. Cette collaboration nous permet de tisser des liens très forts, peut-être précurseurs d’autres coopérations à venir » se félicite le lieutenant-colonel Yannick Boyer, commandant de l’ESTA (Escadron de Soutien Technique Aéronautique) 15.061 qui a accueilli nos collègues. La base reçoit également des Espagnols, des Allemands et des Anglais dans le cadre de ce même programme A400M.

Nos deux instructeurs techniciens pourront bientôt exercer à Melsbroek. En juin prochain, l’A400M luxembourgeois sera le premier à atterrir sur le sol belge où il sera entretenu.

En attendant, Minne et Pauwels prodiguent déjà des conseils à leurs collègues restés en Belgique. Ils donnent, entre autres, leur avis sur les infrastructures prévues et sur les plannings de vols par rapport à la maintenance. En France, ils avaient l’occasion de distinguer ce qui fonctionne de ce qui fonctionne moins.