-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Bye-bye Lituanie

Bye-bye Lituanie

 

Le vendredi 3 janvier 2014, les Belges remettaient les clés du ciel balte à leurs homologues américains sur la base lituanienne de Siauliai. Leur troisième participation à la mission Baltic Air Policing a été couronnée de succès.

Une grande cérémonie a été organisée par le commandant de la base lituanienne. Il a ainsi remercié le travail des quarante-huit Belges engagés avec leurs F-16 pour assurer le QRA (Quick Reaction Alert pour interception d'avions en infraction). Après avoir été largement félicités et remerciés, les Belges ont remis la clé du ciel balte aux Américains.

Les pays membres de l'OTAN s'alternent par rotations de quatre mois. Lors de cette troisième mission, « les Belges ont effectué plus de 400 heures de vol comprenant 13 interceptions réelles (Alpha Scramble). Il s'agissait d'avions russes survolant la mer Baltique », explique le chef du détachement belge, le commandant aviateur Sébastien Mesmaeker.

Premier pays à s'être investi dans la protection de l'espace aérien balte en 2004, la Belgique achève effectivement sa troisième rotation, ce 6 janvier 2014. Après dix années d'engagement, certains réfléchissent à la façon d'optimiser les forces. « Une importante piste de réflexion est la mutualisation des forces entre les pays utilisant le F-16, comme la Belgique, les Pays-Bas, le Danemark, la Norvège et le Portugal », confie le lieutenant-général aviateur Claude Van de Voorde, chef de la Composante Air.

Le lieutenant-général Frank Gorenc, commandant de l'USAFE (United States Air Forces in Europe) et chef du Commandement aérien allié dresse le bilan : « Quatorze partenaires se seront succédé dans cette tâche de police et de nombreuses choses ont évolué. L'infrastructure a été considérablement améliorée. »