-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Assemblage des dernières pièces du puzzle du défilé aérien

Assemblage des dernières pièces du puzzle du défilé aérien

 

Il était impossible de se reposer dans le Parc du Cinquantenaire le 17 juillet dernier vers 16 heures. En raison de la Fête nationale toute proche et de son incontournable défilé, la répétition du défilé aérien donnait en quelque sorte le coup d'envoi officieux des festivités à venir.

Le défilé du 21 juillet peut être divisé en deux grands chapitres : la traditionnelle prestation dans les rues de la capitale et un impressionnant spectacle dans les airs. Les Bruxellois en avaient un aperçu mardi après-midi, alors que les derniers détails concernant les formations et horaires du défilé aérien étaient réglés.

« Parvenir à des timings corrects est un réel défi », expliquait le major aviateur Vandenhende. « Djaba », son surnom, sera responsable du passage aérien (Flypast) au-dessus de Bruxelles samedi prochain. « Lorsque vous savez que la vitesse d'un F16 est d'environ 600 km/h, vous devez calculer les timings pour les inclure au sein des autres appareils. La vitesse d'un hélicoptère de sauvetage Sea King est, par exemple, beaucoup plus faible. »
Après une courte conférence de presse destinée aux principaux médias, les caméras et appareils photo ont immortalisé cette répétition générale. La vue sur les divers appareils est, en effet, imprenable depuis les arcades du Cinquantenaire.

Toute personne qui se rendra à Bruxelles samedi prochain malgré la difficulté de trouver une place le long du parcours du défilé, ne ratera pas une miette du spectacle aérien. Il suffira de lever la tête et d'en profiter ! Tant que la météo ne subira aucun caprice, pas moins de 36 avions de la Défense vrombiront ce samedi au-dessus de votre tête.