-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Achats groupés de munitions navales

Achats groupés de munitions navales

 

Sept pays européens de l'OTAN, dont la Belgique, souhaitent participer à l'achat de munitions de guerre navale. Les ministres de la Défense concernés signaient une déclaration d'intention en ce sens le 11 juillet 2018 à Bruxelles.

La déclaration d'intention traitant des Maritime Battle Decisive Munitions (MBDM) a été signée par la Belgique, la France, l'Italie, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal et l'Espagne. Par ces achats conjoints, ces pays espèrent obtenir un prix plus favorable.

L'accord couvre un large éventail de types de munitions, tels que les missiles antiaériens et navals, les torpilles et les obus d'artillerie. Une éventuelle gestion conjointe du stockage pourrait encore en réduire les coûts.

La secrétaire générale déléguée, Mme Rose Gottemoeller, a qualifié cette signature de « premier pas important vers un armement naval européen de haute qualité afin de répondre à l'évolution de nos besoins. Cela permettra d'accroître notre coopération opérationnelle, tout comme la possibilité d'échanger des munitions et de travailler ensemble de manière harmonieuse et efficace en toute circonstance. »

Cette déclaration d'intention suit des initiatives similaires qui concernaient les munitions aériennes et terrestres. Les premiers achats conjoints auraient déjà lieu dans un proche avenir.