-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

SEDEE

SEDEE

Le Service d'Enlèvement et de Destruction d'Engins Explosifs (SEDEE) de Oud-Heverlee compte 311 militaires, dont 187 démineurs brevetés. Ils neutralisent les munitions et explosifs disséminés sur le terrain et se chargent de leur démantèlement.

Leurs tâches sont les suivantes :

  • évacuation des munitions des deux guerres mondiales ;
  • appui à la police pour le démantèlement de colis suspects ;
  • assistance en cas de crash d'un avion militaire ;
  • missions de plongée sur le territoire et les eaux territoriales belges ;
  • cours au personnel de la Défense, aux services de police et de secours ;

La devise du SEDEE est « Pericula non timeo » (Nous ne craignons pas le danger).

Vous avez découvert une munition, que devez-vous faire?

1. Garder votre calme

2. Ne pas toucher

3. Ne pas déplacer

4. Contacter la Police locale

Exclusivement sur demande de la police, le SEDEE-DOVO interviendra afin de détruire ou d’enlever la munition découverte.

Articles recents

Plongeurs démineurs de la Force Navale : les origines

Il y a précisément 70 ans, le 29 juillet 1947, l'état-major de la Force Navale ordonnait de débarrasser nos eaux côtières de mines anti-évasion, dites mines Katy. Ceci afin de permettre la pose d’un tout nouveau câble téléphonique entre l'Angleterre et la Belgique.

Des spécialistes belges en CBRN s’entraînent au Canada

Jusqu'au 28 juillet, 28 militaires belges sont à pied d’œuvre dans la base canadienne Suffield proche de la frontière américaine. Pendant un mois, ils participent activement à l'exercice de l'OTAN Precise Response consacré à la lutte contre les menaces chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires (CBRN).

Déminer pour placer des câbles électriques

Les démineurs du SEDEE ont commencé par nettoyer quelque 130 kilomètres de fonds marins de ses engins explosifs. Ceci dans une bande comprise entre Zeebruges et Richborough en Grande-Bretagne. C'est dans ce secteur qu'un câble sous-marin, qui permettra à notre pays d'importer plus de courant en hiver, sera posé.

Exercice dans le port d’Anvers

Du 26 au 29 juin, le port d’Anvers était l’épicentre d’une collaboration coordonnée entre différents services de sécurité militaires et civils dans le cadre de l’exercice de protection des ports Joint Protector. Le port anversois a été choisi en raison de sa situation centrale et stratégique.

Un groupe de travail de l’ONU sur les engins explosifs improvisés se réunit à Bruxelles.

Les organisations d’aide internationale sont de plus en plus confrontées à des engins explosifs improvisés ou improvised explosive devices (IED). Au début de cette année, les Nations Unies ont créé un groupe de travail qui établit de nouveaux standards pour faire face à de telles menaces. Ce groupe se réunit à Bruxelles du 29 mai au 1er juin.