-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Camp Elsenborn

Camp Elsenborn

Le camp d’Elsenborn compte 150 militaires qui se chargent de la gestion de ce domaine de 28 km².

Presque tous les militaires belges connaissent ce camp situé à la frontière germanophone. Son climat est celui des Hautes Fagnes : chaud en été et très froid en hiver.

Il est le seul camp en Belgique où les soldats peuvent utiliser toutes les armes lourdes, individuelles ou collectives de la Composante Terre. Régulièrement, des unités étrangères viennent s’y entraîner.

Le Camp d’Elsenborn possède plusieurs stands de tir, une plaine d’exercices et une zone de vie offrant toutes les facilités pour les troupes en manœuvre. Il compte 1.200 lits ainsi que plusieurs zones de bivouac.

Sécurité

Afin d’assurer la sécurité durant les exercices de tir, le camp d’Elsenborn collabore avec les autorités civiles locales et le Département Nature et Forêt.

Accès

Accéder au domaine militaire, au terrain d'exercice et au champ de tir est interdit. Tous les accès au domaine militaire situés sur son périmètre sont dotés de barrières et d'un panneau d'interdiction.

Toutefois, une autorisation personnelle d'accès au camp peut être délivrée sur autorisation de son commandant. Dans ce cas, il est strictement interdit de toucher, ramasser ou emporter tout objet, déchets de munitions ou autres, se trouvant sur le domaine militaire.

Zone de sécurité

Le camp d'Elsenborn dispose d'une grande zone extérieure de sécurité, comprenant trois sous-zones rouge, bleue et verte. Indépendamment  des armes et munitions utilisées, ces zones peuvent être fermées partiellement ou totalement.

De Rocherath (B) vers Wahlerscheid (A)

La route de Rocherath (Belgique) vers Wahlerscheid (Allemagne) traverse la zone de sécurité. Les heures de fermeture sont affichées sur des panneaux en bordure de zone. Ces renseignements sont également communiqués sur le site web de la commune de Bullange, ainsi qu’à la maison communale.

Le fait de ne pas respecter un panneau d’interdiction et/ou de rentrer dans une zone interdite, vous expose à des poursuites judiciaires.

Articles recents

Derniers préparatifs pour les candidats sous-officiers

La nouvelle levée de candidats sous-officiers et officiers de l'École Royale des Sous-Officiers (ERSO) amorce actuellement la dernière ligne droite de la première phase de formation militaire. À Elsenborn, Brustem et Bourg-Léopold, ils appliquent, du 9 au 19 janvier, toutes les techniques et tactiques apprises au cours de leurs deux premiers mois en tant que militaire.

Compétition nationale de tir à Elsenborn

Les 25 et 26 mai 2016, le championnat national annuel de tir pour militaires était organisé à Elsenborn.

L’engagement environnemental de la Défense

Le 8 mars 2016, tous les coordinateurs environnementaux de la Défense se donnaient rendez-vous à Evere pour faire le point sur l'année 2015. Plus de 3.000 non-conformités résolues, des permis accordés dans les quartiers disséminés sur tout le territoire national, des exemples concrets ayant mené à la mise en conformité de certaines installations, l'heure était au bilan.

La Défense offre un toit aux réfugiés

Cet été, la Défense a mis partiellement quelques casernes à la disposition de Fedasil et de la Croix-Rouge. Elsenborn et Tournai accueillent ainsi quelque 500 demandeurs d'asile. Bien qu'ils ne soient qu'à quelques mètres des militaires, l'un et l'autre entrent rarement en contact.

La Composante Terre démontre ses capacités

Le 17 septembre dernier, la Composante Terre démontrait ses capacités à Elsenborn. Les invités, parmi lesquels le ministre de la Défense Steven Vandeput, pouvaient assister au travail d’une nouvelle sorte d’unités : les Combined Arms Task Groups. Ces groupes de combat polyvalents et rapidement engageables formeront à l’avenir le noyau de la Composante Terre.