-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Bataillon de Chasseurs à Cheval

Bataillon de Chasseurs à Cheval

Quelque 675 militaires travaillent au Bataillon de Chasseurs à Cheval. Cette unité fournit un appui au combat en collectant des informations et en les transmettant aux unités combattantes.     

La spécialité de ces militaires consiste à exécuter des tâches d'observation et de reconnaissance sans être vus. Cette unité est également connue sous le nom de Bataillon ISTAR, acronyme de intelligence, surveillance, target acquisition and reconnaissance (collecte d'informations, observation, définition de cible et reconnaissance).

Sa devise est : Zien zonder gezien te worden (Voir sans être vu).

Articles recents

Instructeurs sous protection belge au Mali

Depuis 2013, l'Union européenne envoie des instructeurs au Mali afin de former les troupes maliennes. Il s'agit de la Mission Européenne d'Entraînement au Mali (European Union Training Mission Mali,EUTM). Depuis septembre de cette année, le Bataillon de Chasseurs à Cheval s'occupe de la Force Protection dans le secteur du camp d'entraînement de Koulikouro.

# TJ15 : exercice international

Quelque 200 militaires du Bataillon de Chasseurs à Cheval sont déployés dans la région de Saragosse pendant trois semaines. Ils participent à l'exercice OTAN de grande ampleur Trident Juncture.

# TJ15 : le Bataillon ISTAR reste discret

En Espagne, quelque 200 militaires du Bataillon ISTAR participent à l’exercice Trident Juncture organisé du 13 octobre au 11 novembre 2015.

Le Bataillon de Chasseurs à Cheval est prêt pour le Mali

En septembre, le Bataillon de Chasseurs à Cheval, mieux connu en tant que bataillon ISTAR (Intelligence, Surveillance, Target acquisition and Reconnaissance), partira pour quatre mois au Mali. Du 27 au 30 juillet, le dernier exercice préparatoire du bataillon se déroulait à Bourg-Léopold.

Trident Juncture : le plus grand exercice OTAN depuis 2002

L’OTAN rassemble 36 000 militaires provenant de 30 pays afin qu’ils s’entraînent ensemble dans le cadre de la Nato Response Force (NRF). Cette high readiness force (force d’intervention rapide) se compose d’unités terrestres, navales et aériennes qui doivent être capables de mener des opérations conjointes.