-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

République démocratique du Congo

République démocratique du congo

Kinshasa

La formation occupe une place prépondérante dans le partenariat militaire liant la Belgique et le Congo.

La Belgique a un partenariat militaire (PPM) avec la République démocratique du Congo, coordonné par l’attaché belge à Kinshasa.

Notre pays participe à l’EUSEC RD Congo (European Union Security Sector Reform Mission République démocratique du Congo). Par cette mission, l’UE apporte aide et soutien au gouvernement congolais afin qu’il restaure un secteur sécuritaire dans son pays dont l’armée fait partie intégrante. L’Union l’exécute par le contrôle d’activités financières, du statut militaire, des formations, de la comptabilité et des contrats publics.

Kindu

À Lokandu, les militaires belges du génie inspectent les ruines qui, restaurées, serviront de logement à leurs homologues et à leur famille.

Dans la ville de Kindu, située à l’est du pays, les militaires belges forment, conseillent, entraînent et encadrent des recrues congolaises depuis 2009. En 2013, des para-commandos de Tielen ont formé le troisième et provisoirement dernier bataillon congolais en tant qu’unité de réaction rapide. Ces dernières doivent restaurer une stabilité dans l’est du pays.

À proximité du camp, un détachement belge du génie coordonne la construction des logements des militaires en instruction et de leur famille. Ce projet – Famiki – offre aux familles du premier bataillon congolais un toit, des sanitaires, une école ainsi qu’un élevage de poulets. À quarante kilomètres de là, à Lokandu, le projet « Familo » abrite les familles du deuxième bataillon.

Kananga

À Kananga, les formations de l’Académie militaire congolaise sont supervisées par les Belges.

À quelque 500 kilomètres au sud-ouest de là, un officier et un sous-officier belges conseillent le commandant de l’Académie militaire congolaise à Kananga.

articles récents

La Défense présente ses opérations 2017

La Défense a dévoilé sa perspective opérationnelle 2017 lors d’une conférence de presse donnée au Quartier Reine Elisabeth à Evere le 17 janvier 2017. La conférence a débuté par un aperçu des opérations extérieures de 2016, sans oublier l’engagement sur le territoire national.

Notre engagement se poursuit

La mission première de la Défense est de contribuer, entre autres, aux opérations militaires de l'OTAN, de l'Union européenne ou des Nations unies. Bref rappel en images des missions en cours.

Une référence pour l'Afrique

Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo. Nous rencontrons trois militaires belges à l'école militaire congolaise pour officiers supérieurs. Deux d'entre eux encadrent les enseignants congolais, le troisième conseille le général à la tête de toutes les écoles militaires du Congo.

« Plus de 8 700 militaires déployés en 2016 »

Tout au long de cette année, la Défense aura déployé pas moins de 8 700 militaires en opérations nationales et internationales. Le général-major Johan Peeters, adjoint au responsable des opérations militaires à l'étranger et sur le territoire national, s'est étendu sur le sujet lors d'une conférence de presse. Il a également envisagé 2017.

Le 15 Wing soutient Tropical Training

Pendant près de trois semaines, deux avions de transport C-130 et une trentaine de militaires du 15 Wing de Melsbroek ont fourni un appui à l'exercice Tropical Training. Il était organisé en République démocratique du Congo pendant les trois dernières semaines de novembre.

Pages