-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Chez le kinésithérapeute

Chez le kinésithérapeute

Le kinésithérapeute agréé s’engage à ne vous prodiguer que les soins reconnus par l’INAMI. Tout autre type de soins ne sera pas remboursé par la Défense.

À la fin de la consultation, vous payez l’entièreté des honoraires au kinésithérapeute. Il vous remet une « attestation de soins donnés » que vous faites parvenir à votre mutuelle. Celle-ci prendra en charge sa partie et le reste vous sera remboursé par la Défense (plus précisément par BFA-M). Pour obtenir ce remboursement de la Défense, vous devez remettre à votre Centre Médical Régional (CMR) le rapport de fin de traitement rédigé par le kinésithérapeute agréé. Le CMR apposera une signature sur la demande de remboursement comme preuve de réception du rapport.

La demande de remboursement se trouve dans 'Downloads' et doit être introduite par vos soins auprès de BFA-M.

À combien de séances ai-je droit ?

Pour les pathologies courantes (entorse, lombalgie…), au maximum 18 séances seront remboursées par la Défense (BFA-M). Si nécessaire, le médecin du CMR peut envoyer le patient chez un médecin spécialiste de l’Hôpital militaire pour éventuellement obtenir plus de séances. Pour une pathologie de type F (c’est-à-dire principalement post-opératoire), le maximum est de 60 séances. Pour les pathologies lourdes (arthrite rhumatoïde, sclérose en plaques, amputation, paralysie…), il n’y a aucune limitation. Et la kinésithérapie à l’Hôpital militaire ? Les kinésithérapeutes de l’HMRA sont destinés à la kinésithérapie dite « de seconde ligne ». Vous y serez envoyé après être passé chez un spécialiste de l’HMRA.