-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Aide médicale dans les tropiques

Aide médicale dans les tropiques

 

Les deux bataillons de para-commandos belges ne sont pas les seuls militaires actuellement en entrainement au Gabon. Outres ceux qui participent à l'exercice Tropical Storm, ce sont 45 médecins, infirmiers, ambulanciers et planificateurs médicaux de la Composante Médicale qui appuieront les effectifs jusqu'au terme de l'exercice.

La plupart des actions des para-commandos durant Tropical Storm se passent dans les régions rurales et éloignées. « Dans les endroits où les soldats effectuent des missions dangereuses, il n'y a pas de véritable capacité hospitalière, » explique le Major Filip Van Wouwe, l'un des médecins qui appuient l'exercice. « Il y a bien des hôpitaux sur place, mais ils sont très mal équipés. »

Afin de remédier à ce problème, la Composante Médicale a installé des postes médicaux dits Rôle 1 sur les différents lieux d'entrainement. Ce sont des capacités médicales mobiles avec un médecin qui doit pouvoir administrer des soins d'urgence dans l'heure à un patient.

« Un Rôle 1 est un système où nous pouvons stabiliser le patient, » poursuit le Major Van Wouwe. « Dans un Rôle 1 par exemple, nous pouvons dans le pire des cas faire de l'assistance respiratoire ou perfuser comme dans un service hospitalier intensif. En d'autres termes, nous avons de nombreux moyens pour stabiliser les patients sévèrement traumatisés. »

La prise en charge de traumatisme lourd n'est heureusement pas nécessaire durant Tropical Storm. Il y a pourtant d'autres maladies tropicales typiques auxquelles le soutien médical est confronté régulièrement. « En première instance, nous avons vu des personnes qui avaient trop peu bu et qui étaient déshydratées, ou des coups de chaleur, » a déclaré le Major Van Wouwe. « Ici, il est bon également d'être préparé aux piqûres de toutes sortes de parasites. Nous avons des médicaments très spécifiques que nous pouvons administrer très rapidement si par exemple quelqu'un est mordu par un serpent. »

Les militaires de la Composante Médicale restent présents au Gabon pour toute la durée de l'exercice, depuis la mise en place jusqu'au redéploiement afin de fournir un soutien médical.