-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Un nouveau général belge à la tête de l’EUTM Mali

Un nouveau général belge à la tête de l’EUTM Mali

 

Le mercredi 12 juillet, le général de brigade Bart Laurent reprenait le commandement de la mission européenne de formation au Mali (EUTM Mali). Il succède au général-major Peter Devogelaere. La cérémonie avait lieu sur la plaine de parade du quartier général de l’EUTM à Bamako, capitale du Mali.

« Avant tout, je me suis engagé à maintenir le bon cap pris par mes prédécesseurs », déclarait le général Laurent lors d'une conférence de presse organisée après sa reprise de commandement. « Nous continuerons à soutenir le Mali dans sa reconstruction et la formation de ses forces armées. »

C’est le lieutenant général finlandais Esa Pulkkinen qui, lors de la cérémonie, a assuré la passation du commandement de cette mission de formation au Mali du général-major Devogelaere au général de brigade Laurent. Le général finlandais est le directeur de la planification militaire et de la capacité d'exécution (MPPC) de l'Union européenne. Depuis sa création en juin dernier, le MPPC gère les missions militaires d’entraînement de l'UE. Actuellement, il s’agit des missions de formation en Somalie (EUTM Somalia), en République centrafricaine (EUTM RCA) et au Mali (EUTM Mali).

Le MPCC, qui se trouve à Bruxelles, emploie quelque 25 personnes. Actuellement, cet organisme s’occupe de la structure de commandement et de contrôle de ce type de missions. Son personnel détermine, entre autres, la structure opérationnelle, l’engagement, l’appui et le retrait des forces militaires de l'UE. Les chefs de mission sur place peuvent ainsi se concentrer davantage sur les activités spécifiques liées à leur mandat.

Pendant ce temps, l'UE est toujours fortement impliquée dans l’appui fourni au G5 Sahel, l'instance qui coordonne le développement et la sécurité des cinq pays du Sahel : le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. L’EUTM Mali est également impliquée. En juin 2017, elle formait, par exemple, 23 officiers de ces cinq pays afin qu’ils deviennent officiers de liaison.

Le général de brigade Bart Laurent sera commandant de l’EUTM Mali jusqu’à fin janvier 2018. Son départ sonnera le glas du commandement belge de cette mission.