-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Bel exemple de collaboration

Bel exemple de collaboration

 

Le vendredi 7 juillet, le commandant de la Composante Marine, l’amiral de division Wim Robberecht, ainsi que plusieurs représentants du VDAB inauguraient le bâtiment Sbis (récemment rénové) de la Caserne Lieutenant de vaisseau V. Billet.

Le VDAB est un partenaire stratégique de la Marine. Si sur le plan international, la collaboration belgo-néerlandaise est régulièrement mise à l'honneur, sur le plan national, celle qui a lieu avec le VDAB est un exemple de collaboration interdépartementale. Comme au temps des explorateurs, même s'il faut parfois naviguer dans des eaux inconnues, le rivage semble prometteur.

La collaboration avec le VDAB n’est pas récente mais elle a connu un sérieux coup d’accélérateur ces deux dernières années en matière d’enseignement maritime. La rénovation du bloc Sbis (auparavant une cantine de l’ancienne école binationale de commissariat) est un bel exemple de travail commun. Le bloc entièrement rénové avec des moyens de la Marine mais par des stagiaires du VDAB s'inscrit dans le cadre du programme ‘apprentissage sur le terrain’. Le prochain projet ‘Groen’ se consacrera à la remise en état du chemin de chasse qui entoure la caserne. Celui-ci est complètement envahi par les mauvaises herbes et arbustes.

Au sein des formations du Centre de compétence de la Marine, d’autres initiatives ont également vu le jour. Citons la formation des matelots techniciens qui se déroulera partiellement au VDAB et pendant laquelle les élèves se verront également délivrer le STCW (Entraînement de sécurité obligatoire pour les métiers liés à la navigation en mer). 

Les gens de la mer ont l’habitude de s’entraider. La Marine et le VDAB ont volontairement décidé d’unir leurs efforts dans cette collaboration efficace orientée vers l’avenir. " Nous avons élaboré une vision conjointe qui tient la route et à laquelle nous travaillons. " En effet, c'est grâce aux étoiles que l’on détermine sa route et sa position et non à l’aide des lumières de chaque navire qui passe (Général américain Omar N. Bradley).