-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Peacekeeping Day à la MINUSMA

Peacekeeping Day à la MINUSMA

 

Le 29 mai, les Nations Unies fêtent le Peacekeeping Day, un jour pour honorer la mémoire des soldats de l’ONU tombés pour la paix et pour célébrer leur courage dans le don ultime de leur vie au profit de la paix. C’est aussi l’occasion de remercier les peacekeepers de l’ONU pour leur engagement durant les opérations de la paix.

Cette année, les remerciements s’adressent aux 95.993 personnes en uniforme (parmi lesquelles 81.656 militaires, 13.494 membres des forces de police et 1.843 observateurs militaires), en provenance de 124 pays différents.

L’opération MINUSMA au Mali est l’une des missions de paix de l’ONU avec à la tête des troupes militaires le général-major belge Jean-Paul Deconinck. La tâche principale de la MINUSMA consiste à aider le gouvernement intérimaire du Mali à améliorer la situation sécuritaire, à aider à rebâtir l’appareil étatique dans tout le pays et à soutenir le processus de réconciliation entre les groupes armés et le gouvernement.

Le général-major Deconinck est conscient du défi que représente sa fonction de Force Commander de la MINUSMA. « Cette opération de l’ONU avec 11.000 militaires est l’une des plus grandes opérations de paix à l’heure actuelle. Améliorer la situation sécuritaire au Mali constitue notre première préoccupation comme Force. Mais la situation sécuritaire est très complexe avec tous ces différents groupes armés et le pays très étendu (4 fois la surface de la France). C’est la raison pour laquelle cette mission constitue un véritable défi. »

« Mais la complexité présente aussi des avantages », continue le général-major Deconinck, « car les Casques Bleus de la MINUSMA ne sont que l’un des piliers de cette mission intégrée. La branche militaire doit assurer en continu la coordination avec les troupes de police de l’ONU, la branche politique qui accompagne le processus de réconciliation et la composante humanitaire, afin de pouvoir faire ainsi la différence dans les différents domaines de la crise au Mali. De plus, nous devons coordonner nos actions avec les autres opérations comme la mission de formation EUTM de l’Union Européenne et l’opération française Barkhane qui combat le terrorisme dans la région du Sahel. Tant de partenaires, tant de collègues, tel est le défi que constitue cette mission. Mais c’est aussi là le plus intéressant. »

Plus d’info concernant le Peacekeeping Day sur le site des Nations Unies.