-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Coopération plus étroite entre la Défense et Belgocontrol

Coopération plus étroite entre la Défense et Belgocontrol

 

Le ministre de la Défense chargé de la Fonction Publique, Steven Vandeput, et le ministre de la Mobilité, François Bellot, ont signé un protocole d'accord concernant la colocalisation du contrôle du trafic aérien civil et militaire sur le site de Belgocontrol à Steenokkerzeel. Les deux ministres signaient ce protocole d'accord dans la matinée du vendredi 19 mai 2017.

La colocalisation est la première étape de la synergie. Elle sera suivie par la mise en œuvre d'un système technique commun qui débouchera enfin, d'ici 2030, sur un concept opérationnel commun. La Composante Air utilise quotidiennement l'espace aérien pour effectuer ses opérations, la formation des pilotes et la formation continue.

« Grâce à cette intégration, nous pourrons utiliser l'espace aérien belge, dont le tiers est militaire, de manière beaucoup plus dynamique », explique Johan Decuyper, directeur général de Belgocontrol. « L'espace aérien est devenu plus complexe et nécessite donc une coopération plus étroite », confirme le ministre de la Défense Vandeput. « Si la coopération était plus étroite, il serait également plus facile de nous réunir au même endroit. Actuellement, nos contrôleurs militaires du trafic aérien coordonnent leurs tâches depuis la base de Semmerzake mais ils travailleront, dès 2019, avec leurs collègues de Belgocontrol à Steenokkerzeel. »

À l'avenir, il sera procédé à l'intégration des services et des systèmes collectifs. Pas uniquement parce que l'espace aérien sera utilisé avec une plus grande efficacité, mais aussi pour l'attrait économique et la sécurité renforcée pour tous les utilisateurs tant civils que militaires. L'une de ces applications a trait à l'intégration prévue et progressive d'un appui météorologique à l'aviation.