-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

La Défense dit adieu au Mistral

La Défense dit adieu au Mistral

 

Le jeudi 11 mai dernier, 37 artilleurs antiaériens de Lombardsijde tiraient un missile avec le système d'armes Mistral pour la dernière fois.

Le chef de la Défense belge, le général Marc Compernol et son collègue estonien, le général Riho Terrace se sont rendus spécialement au camp d'entraînement et de tirs de Rutja pour cet événement historique. Les artilleurs antiaériens belges y organisaient leur dernier entraînement Mistral du 5 au 13 mai.

Le système d'armes Mistral a été mis en service en mai 1993. La Défense a acheté 858 missiles au total dont 643 ont été tirés. Les objectifs ont été atteints dans 86 % des cas. « Nos missiles ont été livrés entre 1992 et 1994 » précise le lieutenant-colonel Christoph Huys, commandant du Bataillon d'Artillerie.

« Certains ont donc déjà 25 ans. Mais sur les huit missiles que nous avons tiré pendant cette période, encore sept ont atteint leur cible.»
L'histoire du système d'armes belge Mistral n'est toutefois pas encore terminée. « Un peloton Mistral est encore en standby jusqu'au 31 décembre 2017 dans le cadre de la NATO Response Force », poursuit le lieutenant-colonel Huys. « Nous continuons provisoirement de soutenir les unités de défense antiaérienne estoniennes avec des cibles afin qu'elles effectuent leurs tirs. »