-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Les Belges trouvent leurs marques en Lituanie

Les Belges trouvent leurs marques en Lituanie

 

Le 27 janvier dernier, une centaine de militaires belges du 18e Bataillon Logistique de Bourg-Léopold prenaient la direction de Rukla. L'un des quatre groupes de combat de l'OTAN de l'enhanced Forward Presence (eFP) est cantonné dans ce village situé à quelque 90 kilomètres de Vilnius, la capitale lituanienne. Cela fait déjà trois mois que les militaires belges se chargent de fournir un appui logistique à des unités internationales.

En juillet 2016, lors du sommet de Varsovie, l'OTAN décidait de déployer plusieurs groupes de combat internationaux forts d'environ mille hommes chacun en Lituanie, en Estonie, en Lettonie et en Pologne. En janvier 2017, le premier déploiement commençait en Lituanie, une mission dans laquelle les Belges jouent un rôle majeur.

« Jusqu'à présent, c'est le détachement allemand qui a pu principalement compter sur nous », explique Jelle, chef du détachement belge. « Nous avons transporté une grande partie des véhicules et de l'équipement allemands depuis le port situé dans l'ouest du pays jusqu'à Rukla. Les Allemands ont vraiment apprécié la chose. Le transport lourd est un atout précieux que certains n'ont pas. Raison pour laquelle l'appui fourni par les sept semi-remorques belges s'avérait absolument nécessaire. »

À l'instar d'autres groupements eFP, celui de la Lituanie se compose d'un bataillon international. L'Allemagne en constitue la majeure partie avec quelque 450 militaires. Les Néerlandais et bientôt les Norvégiens forment un deuxième groupe dont les effectifs réunissent quelque 200 militaires à Rukla. Le plus petit groupe est, quant à lui, composé de Belges et d'un détachement de Luxembourgeois. Il rassemble une centaine d'hommes et de femmes.

« Chaque pays a sa mission principale », poursuit Jelle. « Les Néerlandais, les Allemands et les Norvégiens fournissent essentiellement des compagnies de combat motorisées. En collaboration avec les Luxembourgeois, nous nous focalisons sur les fonctions logistiques et principalement sur le transport. »

Le 18e Bataillon restera en Lituanie jusqu'à la fin du mois de mai prochain. Il sera ensuite relevé par le 29e Bataillon Logistique de Grobbendonk. Officiellement, la participation belge à l'eFP durera jusqu'à la fin 2017. Un engagement ultérieur dépendra d'une décision du gouvernement belge.