-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Sept mille heures de vol au-dessus de l’Irak et de la Syrie

Sept mille heures de vol au-dessus de l’Irak et de la Syrie

 

Les F-16 belges ont franchi le cap des sept mille heures de vol au cours de l’opération Desert Falcon (ODF). Depuis octobre 2014, ces appareils effectuent des missions au-dessus de l’Irak et plus tard, de la Syrie. Ils fournissent un appui aérien aux troupes au sol, attaquent des objectifs de l’État islamique (EI) et exécutent des missions de reconnaissance.

Snow City est une tache blanche en plein milieu du terne désert jordanien et le nom de la base belgo-néerlandaise qui abrite les F-16 en partance quotidienne pour des missions en Irak et en Syrie. Pour avoir une meilleure idée du déroulement d’une telle opération sur le terrain, le ministre de la Défense Steven Vandeput et les membres de la commission parlementaire de la Défense, visitaient la base le 20 mars dernier.

Le ministre et les députés étaient également présents lorsque le F-16 qui venait d’avoir franchi la sept millième heure, a atterri. Un moment mémorable pour cette opération mais moins spectaculaire pour le pilote qui venait d’achever un vol marathon de cinq heures. « Je sais depuis ce midi que j’ai franchi la sept millième heure et qu’il s’agit, bien évidemment, d’une étape importante. »

Sept mille heures de vol signifient sept mille heures à fournir un appui aérien aux troupes terrestres, à attaquer des objectifs de l’EI et à effectuer des missions de reconnaissance au-dessus de l'Irak et également de la Syrie depuis 2016. Afin d’exécuter ces missions correctement, les F-16 bénéficient d’un certain nombre de joujoux hautement technologiques comme le sniper pod, une caméra infrarouge puissante avec laquelle le pilote peut identifier des cibles. Ce dernier est également doté d’équipements sophistiqués. Son casque comporte un système de visée ainsi qu’un écran sur lequel sont projetés tous les systèmes d’armes de l’avion.

Tous ces « gadgets » sont utilisés abondamment. Au cours de la mission ODF actuelle, entamée en juillet 2016, les Belges ont effectué 326 missions, soit environ 3 400 heures de vol. Parmi celles-ci, 45 pour cent se composait de missions « cinétiques », jargon militaire signifiant que des bombes ont été larguées sur des objectifs. La plupart de ces missions, quelque quatre-vingts pour cent, ont eu lieu en Irak.
Les F-16 belges restent en Jordanie jusqu'au 1er juillet. Passé ce délai, une décision politique sera nécessaire à la poursuite d’un nouvel engagement qui ne pourra avoir lieu qu’en janvier 2018 au plus tôt.