-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

La Défense présente ses opérations 2017

La Défense présente ses opérations 2017

 

La Défense a dévoilé sa perspective opérationnelle 2017 lors d’une conférence de presse donnée au Quartier Reine Elisabeth à Evere le 17 janvier 2017. La conférence a débuté par un aperçu des opérations extérieures de 2016, sans oublier l’engagement sur le territoire national.

Peu de changements seront apportés pour cette nouvelle année concernant les lieux d’engagement des détachements belges. Le seul nouvel élément est l’opération Enhanced Forward Presence dans les pays baltes. La Belgique y mettra à contribution une compagnie de transport d’environ 90 hommes. Notre pays participe également au groupement tactique européen, l’European Union Battle Group, avec quelque 270 militaires durant la première moitié de 2017.

Les missions les plus importantes de la Composante Terre restent l’engagement en Afghanistan, en Irak, au Mali, au Congo et en Lituanie. De plus, comme l’année dernière, des petits détachements restent engagés en Tunisie, au Niger et au Bénin. Leur mission principale y est l’appui aux troupes locales, surtout en termes de formation. Enfin, un petit détachement de Belges reste encore actif au Liban pour l’opération de maintien de la paix des Nations Unies, l’UNTSO.

La Composante Air maintient sa protection de l’espace aérien des pays baltes dans le cadre de la mission Enhanced Air Policing. Elle continue, en outre, à mener à bien ses missions dans le cadre de la coalition contre Daesh en Jordanie. La participation aérienne belge au combat contre le terrorisme a pris de l’ampleur depuis que des Belges ont embarqué à bord des avions AWACS qui opèrent au-dessus de la mer Méditerranée.

Toujours en Méditerranée, notre pays prolonge sa contribution à l’opération Sophia contre le trafic d’êtres humains et d’armes sur cette route entre l’Europe et l’Afrique du Nord. Parallèlement, notre Composante Marine poursuit ses missions de lutte contre les mines dans la mer du Nord et la mer Baltique. Le Godetia a soutenu l’année passée la formation des garde-côtes impliqués dans la lutte anti-piraterie dans le Golfe de Guinée.

L’engagement dans l’opération Homeland subsiste également en 2017. Voici exactement deux ans, le 17 janvier 2015, que l’engagement dans les rues de nos militaires débutait. Les attentats de Paris et Bruxelles ont contribué à de fortes fluctuations du nombre d’hommes engagés. Ce nombre s’est finalement stabilisé pour avoisiner les 1100 hommes.

L’engagement sur notre propre territoire concerne également d’autres missions. C’est ainsi qu'en 2016, le SEDEE atteignait les 222 tonnes d’engins non explosés. Les avions de chasse sont de permanence l’année durant pour défendre notre espace aérien en cas de violation. Les patrouilleurs et les drones assurent, quant à eux, la sécurité maritime en mer du Nord via des contrôles de navires de pêche contre le trafic et la pollution. De son côté, la mission de search and rescue du Sea King se poursuit, même si le NH-90 Caiman prend progressivement le relais. Enfin, il ne faut pas oublier l’accueil des sans-abri auquel contribue également la Défense.