-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Soutien déterminé en Afghanistan

Soutien déterminé en Afghanistan

 

En ce moment, 59 Belges apportent leur aide dans le Nord de l'Afghanistan, à Mazar-e-Sharif, pour l'opération Resolute Support de l'OTAN. Cette opération a été lancée le 1er janvier 2015 afin de former, conseiller et assister les forces de sécurité afghanes qui seront bientôt totalement autonomes.

Les militaires belges travaillent dans le camp Marmal avec quelque 1.800 collègues de dix-neuf pays différents. Ce camp est aussi le Training, Advice and Assist Command du Nord de l'Afghanistan (TAAC North).

La mission principale de l'opération Resolute Support est un appui à la formation des forces de sécurité afghanes afin qu'elles puissent assurer la sécurité de leurs citoyens. « Un lieutenant de notre détachement travaille concrètement à cette mission centrale », dit le commandant Stephane Schram, commandant du détachement belge. « Elle est conseillère médicale dans un hôpital de la police afghane à Mazar-e-Sharif. Elle les conseille dans l'organisation de l'hôpital, dans la gestion administrative, etc. »

Au quartier général, cinq belges remplissent un certain nombre de fonctions essentielles. Ils planifient notamment les missions du TAAC-N ou la coordination de la coopération civilo-militaire (CIMIC), entre autres avec plusieurs ONG à Mazar-e-Sharif.

Les militaires belges jouent également un rôle d'appui. Seize belges travaillent au sein d'un peloton international de la base contre les menaces chimique, biologique, radiologique et nucléaire (CBRN). Douze experts en explosifs belges accompagnés de chiens détecteurs font également partie d'un peloton international de lutte contre les explosifs. L'hôpital de la base et le peloton international de police militaire comptent également des militaires belges.

Tout le personnel belge reçoit le soutien du National Support Element. Ils suivent les militaires qui quittent l'Europe jusqu'à ce qu'ils soient de retour en Belgique.

Le détachement belge se trouvant à Mazar-e-Sharif est actuellement à la moitié de sa mission. Après leur mission de 4 mois, ils seront relevés par un nouveau détachement.