-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Exercices

Exercices

Participer aux opérations à l’étranger ne se fait pas sans une bonne préparation. C’est pourquoi chaque militaire destiné à être envoyé sur un théâtre opérationnel s’entraîne durant une période variant de deux à six mois.

La réussite des Joint Individual Common Core Skills (J-ICCS) est  l’une des conditions sine qua none pour partir en opérations. Tout militaire doit en effet posséder certaines  compétences de base: premiers soins, sécurité militaire, connaissance du droit des conflits armés,  tir ou entrainement CBRN (Chimique, Biologique, Radiologique et Nucléaire). S’ils sont intégrés au sein d’une autre nation,  les militaires belges sont également formés durant une à deux semaines en compagnie de leurs homologues étrangers.

En point d’orgue de la phase pré-mission, des exercices de grande envergure constituent une répétition générale avant le déploiement sur théâtre opérationnel. Ils permettent aux militaires d’approfondir leurs connaissances  et leur opérabilité en groupe. Selon la mission, les détachements suivent le Certification Exercise (CertEx), le Mission Rehearsal Exercise (MREx) ou encore le Serpentex. Il s’agit d’exercices de certification à grande échelle au cours desquels les militaires sont plongés dans des situations permettant de peaufiner les derniers réglages avant le départ. Si tout s’est bien déroulé, le détachement est alors certifié Misson ready

Aussi d’autres formations complètent la préparation: en accompagnement psychologique, physique, culture de la population locale dans la zone d’opération… Rien n’est laissé au hasard avant le départ de nos militaires pour des contrées lointaines.

articles récents

Tir à Sennelaeger

Du 5 au 16 mai, le Bataillon de Chasseurs Ardennais appuyé par le 3EMI, le 4Gp CIS, le 4Bn Log, le 29Bn Log, Military Police Group, le SEDEE de Poelkapelle et un detachement judicaire a réalisé un camp de tir à Sennelager (Allemagne).

Steady Lion s’achève

L’exercice Steady Lion au profit de l’European Union Battle Group s’est achevé le vendredi 9 mai. Un grand exercice de synthèse s’est déroulé pour la circonstance sur l’ancien dépôt de munitions d’Arendonk. L’unité d’intervention rapide de l’EUBG, composée pour l’exercice d’éléments belgo-néerlandais, était déjà à pied d’œuvre la veille dans le Limbourg.

Eyes from the sky: Poppy 1

Le FAC (Forward Air Controller ou contrôleur aérien avancé) est un militaire spécialement formé à diriger à partir d’une position avancée, l’action d’avions ou d’hélicoptères de combat en appui de forces amies menacées par un ennemi proche.

Steady Lion atteint sa vitesse de croisière

L’exercice de grande envergure Steady Lion en est à son quatrième jour. Mille cent militaires s’y investissent du 5 au 9 mai afin de préparer leur futur rôle au sein de l’European Union Battle Group (EUBG).

Exercice de grande envergure Steady Lion

Quelque 1.100 militaires de Belgique et des Pays-Bas prennent part à l’exercice de grande envergure Steady Lion du 5 au 9 mai. Cet entraînement prépare les troupes à leur participation à l’European Union Battle Group (EUBG), dirigé sous peu par la Belgique.

Pages