-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

EUBG

Exercices

EUBG

Depuis le 1er juillet 2014, l'European Union Battle Group (EUBG 2014-2) est opérationnel afin d'être sollicité en cas de crises, catastrophes humanitaires et autres calamités. La Belgique dirige cette unité de réaction rapide de l'Union européenne.
EUBG 2014-2 compte environ 3 500 militaires provenant de six nations : Belgique, Pays-Bas, Espagne, Luxembourg, Allemagne et Ancienne République Yougoslave de Macédoine. À la tête de ce battle group, se trouve le colonel belge Philippe Boucké.

Par ce concept de l'EUBG, l'UE a la possibilité de prendre des responsabilités afin d'améliorer la sécurité mondiale et de faire face aux crises à l'aide de moyens militaires.
La période de préparation de l'EUBG 2014-2 a déjà commencé en 2013. Des procédures ont été appliquées à différents niveaux afin d'être prêt à réagir face à des événements probables pouvant survenir au cours d'une mission réelle.
Lors de trois grands exercices, le quartier général et les unités ont été entraînés et évalués. Après l'exercice final Quick Lion, le battle group a été certifié pour être déployé si nécessaire. Quick Lion s'est déroulé dans les environs de Saint-Hubert et de Marche-en-Famenne.

Factsheet EUBG 14-02 in English - Fiche d'information EUBG

articles récents

Quelles missions pour l’EUBG?

Les missions de l’EUBG sont définies par l’article 43 du Traité sur l’Union Européenne et dans la politique européenne de sécurité.

La composition de l'EUBG 2014-2

Le commandant des forces de l'EUBG 2014-2, appelé "Force Commander", est le Colonel Philippe Boucké, actuel Commandant de la Brigade Medium. Le noyau du (F)QG multinational déployable est la Brigade Medium Belge de Leopoldsburg.

L'origine de l'EUBG

L'origine de l'European Union Battle Group (EUBG) cadre avec le but de l'Union européenne (UE) de disposer d'une capacité militaire propre capable d'intervenir en zone de conflit.

ARYM se joint au battle group belge

Un contingent de l’Ancienne République Yougoslave de Macédoine (ARYM) intégrera le battle group européen dirigé par la Belgique dès juillet 2014. C’est ce qu’ont annoncé officiellement les représentants militaires des six pays participants, le 24 mars dernier.
Le Bataillon Artillerie fait montre de ses capacités

« Coopérer est une nécessité »

Le Bataillon artillerie, le groupe de combat de l’Union européenne et le Centre d’entraînement de Parachutistes sont trois projets belgo-néerlandais. Le général-major Hubert De Vos et le chef de la Force terrestre néerlandaise ont rendu visite à ces structures communes, du 11 au 13 mars 2014.

Pages